MISE A « MORT » DU RESPONSABLE REGIONAL DE L’AFP, MBAYE DIONE : Le Ministre Alioune Sarr, A Lui Seul, Peut-il « Réussir » Cette Mission ???

MISE A « MORT » DU RESPONSABLE REGIONAL DE L’AFP, MBAYE DIONE : Le Ministre Alioune Sarr, A Lui Seul, Peut-il « Réussir » Cette Mission ???

Dans la recomposition politique de Thiès, l’enjeu, aujourd’hui, tourne atour de la rude bataille pour le contrôle du parti du président Moustapha Niasse, l’AFP, à Thiès.
D’autant que dans les remous qui secouent cette grande formation politique, il reste clair, aux yeux de nombre d’observateurs de la scène politique, que le « CHOC de Thiès est d’enjeu capital ». D’ailleurs, nombre de ces derniers de percevoir comme une « ERREUR » le fait que l’actuel président de l’Assemblée nationale ait choisi de faire de la « mise à MORT (politique) du maire de la commune de Ngoundiane une question de baroud d’honneur ». Or, pensent certains, « tout le monde sait le poids fondamental que pèse Mbaye Dione dans son parti ». En effet, les postes importants de responsable d’instances des jeunes qu’il a eu à diriger, l’expérience qu’il a eu à capitaliser, sa position en tant que maire de Ngoundiane, sa position en tant que membre du Conseil départemental de Thiès, sa position en tant que responsable régional de l’AFP, font que sa mise à mort ne sera du tout une chose facile. Une affaire qui pourrait être comparée, pensent nombre de thiessois, « parallèlement, au cas Idrissa Seck, en son temps, qui était maire de Thiès, président de la Convention régionale, membre élu à tous les niveaux, et qui avait une présence très fondamentale dans le PDS ». Et beaucoup, en tout état de cause, de concevoir que la mise à mort de l’ancien Premier ministre et actuel président du départemental de Thiès, Mara, a été incontestablement l’un des facteurs qui ont guidé la mort du PDS dans Thiès. Le même cas ne risque-t-il pas de se poser avec Mbaye Dione ? Alioune Sarr, à lui tout seul, maire de la commune de Notto Diobass, différente de celle de Ngoundiane, ministre de la République, responsable départemental de l’AFP, peut-il réussir cette mission ? « MISSION IMPOSSIBLE ??? » Le président Moustapha Niasse, a-t-il intérêt à ce que ce processus qui a déjà connu son début puisse connaitre son épilogue ? En persistant, ne s’expose-t-il pas, dangereusement, à hypothéquer l’avenir de son parti au niveau de Thiès ? Or, comme le font remarquer certains progressistes à Thiès, « tout le monde sait que l’AFP, à part son bastion naturel du Saloum, n’a des leaders de carrure nationale et internationale qu’à Dakar et Thiès ». Et de soutenir : « ce n’est qu’à Dakar où on peut trouver un Malick Gackou, un Dr Malick Diop, un Pape Sagna Mbaye, qui, pour l’essentiel, ne roulent plus pour Moustapha Niasse. À part le Dr Malick Diop qui a perdu la mairie de Fann Point-E ». Pour faire remarquer qu’au « niveau de Thiès, il y a bien le phénomène Mbaye Dione qui est un cas qui fera école ».
Au-delà de cet aspect, la recomposition politique à Thiès, ne risque-t-elle pas d’avoir des incidences avec cette mise à mort de Mbaye Dione qui, sans doute, aura pour conséquence la sortie de tous ceux qui sont avec lui des camps de Benno Book Yaakaar ? Le maintien dans ce Benno, n’était-t-il pas juste lié à la posture de l’AFP dans cette dite coalition ? D’autant plus que depuis les élections locales de 2014, font remarquer nombre de progressistes, « on a senti une rupture nette entre le Benno et le maire de Ngoundiane ». Après que « le ministre Augustin Tine eut présenté l’un de ses conseillers techniques comme candidat contre Mbaye Dione », rappelle un proche de ce dernier qui s’emporte : « nous ne leur avons jamais pardonné cela ». Une telle situation, n’ira-t-elle pas vers l’implosion du Benno au niveau de Thiès ? D’autant que « l’ensemble Benno Book Yaakaar local n’était pas une unité très solidement formé ». De quoi reconnaitre que « l’éclatement de ce groupe pourra facilement avoir pour origine le départ de Mbaye Dione ». En tout état de cause, aux yeux de nombre d’observateurs, « on verra nettement qu’à partir de là, il y a la recomposition de l’AFP qui jouera fondamentalement dans celle de Benno local. Les deux étant liées, à Thiès particulièrement ». Si au niveau des autres formations politiques, telles que PDS, Rewmi, Book Guis-guis, il y a ce qu’on appelle une « stabilité organique », l’enjeu, maintenant, n’est-il pas le Benno qui, à présent, a son maillon le plus faible qui se trouve être l’AFP.
Cheikh CAMARA

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…