Mohamed Diallo remet aux femmes du quartier Som leur « legettu yitté »

Homme politique mais aussi enseignant, Mohamed Diallo semble de par sa démarche être positivement marqué par sa profession qui se fonde sur l’éthique et la déontologie. En effet, en rendant visite aux femmes du quartier Som pour un appui financier destiné à leur « legettu yitté » (littéralement : calebasse des besoins), son discours tranche nettement avec celui qu’on a l’habitude d’entendre. Au lieu de jeter l’opprobre sur l’opposition ou ses concurrents de même bord, il appelle à l’unité, à la solidarité, à l’entraide et prêche par l’exemple en puissant sur son salaire d’enseignant pour mener ses activités politiques.

En effet, en rendant visite aux femmes du quartier Som pour un appui financier destiné à leur « legettu yitté » (littéralement : calebasse des besoins), son discours tranche nettement avec celui qu’on a l’habitude d’entendre. Au lieu de jeter l’opprobre sur l’opposition ou ses concurrents de même bord, il appelle à l’unité, à la solidarité, à l’entraide et prêche par l’exemple en puissant sur son salaire d’enseignant pour mener ses activités politiques.

En entendant les témoignages de madame Néné Fall, mère de l’élève par lequel la relation a été établie en guise de reconnaissance suite aux multiples actions sociales menées à son école, Monsieur Diallo est un homme attentionné, fidèle en amitié et farouchement attachés aux relations sociales.

Elle n’est pas seule à le penser car madame Mamy Sarr, présidente du groupement féminin est pour sa part, profondément touchée par ses appels téléphoniques, ses conseils et encouragements.

L’argent apporté par Monsieur Diallo sera pour elle utilisé dans la transparence et à bon escient car, au démarrage, elles étaient peu nombreuses, seulement 32 à se cotiser 200frs  chacune par jeudi et 01 fois par mois financer une membre. Aujourd’hui qu’elles sont à 3200 frs hebdomadaires si on y inclut  la solidarité, elles sont à la fois encouragées et renforcées.

Tous les discours ont été l’expression d’une grande satisfaction, mais aussi, de vifs souhaits dont en particulier pour  Monsieur Diallo l’unité et la solidarité entre les dirigeants de l’APR à Thiès (Abdou Mbow, Ciré Dia, Docteur Ndiaye entre autres) pour le triomphe du Président Macky Sall in fine.

Les femmes elles, ne désirent qu’une chose, la reconnaissance de leur mentor  Mohamed Diallo qui, selon le témoignage de ses amis qui l’ont accompagné,  à beau être altruiste, ne peut pas sans moyens contribuer efficacement à la réélection du Président Macky Sall en 2019 et continuer de sacrifier sa famille.

Tout ce qu’il peut faire, pour le moment et il s’y emploie, c’est donner de son temps et de ses relations, officialiser par exemple le groupement de ces femmes en leur trouvant document nécessaires (registre de commerce, récépissé etc.), leur chercher des partenaires et aider à leur formation dans des activités de développement.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…