Morceaux choisis du protocole de Rebeuss, version Idrissa Seck

Morceaux choisis du protocole de Rebeuss, version Idrissa Seck

Le journal Le Quotidien est revenu, dix ans plus tard, sur ce qu’il avait baptisé, à l’époque, le protocole de Rebeuss, une version de l’ancien Premier ministre, Idrissa Seck,, en son temps, après sa libération, le 7 février 2006. Version contestée, précise le canard de Madiambal Diagne, dans l’édition du lendemain par l’avocat de l’Etat, Me Ousmane Seye, qui déclarait que l’ancien Premier ministre avait déformé le contenu des négociations. Et plus tard, d’ailleurs, l’ancien Président de la République, Abdoulaye Wade, avait brandi à la télé son « protocole », qu’il estimait être le bon.

Pour replonger ses lecteurs dans ce fameux document de la controverse, le journal remet au goût du jour les grands axes de ces négociations. Dont voici des morceaux choisis : selon Wade, Idy finance la campagne électorale de 2007 et on trouve une astuce juridique, pour clore le dossier » ; Me Ousmane Seye, avocat du Chef de l’Etat d’alors de dire à l’ex-maire de Thiès : le Président Wade est d’accord pour les deux non-lieux, mais il faut que tu avances un chiffre ; Wade de revenir à la charge en ces termes : « parmi ceux susceptibles de me remplacer, c’est Idy le moins mauvais ; Me Nafissatou Diop Cissé de faire remarquer que Souleymane Ndéné Ndiaye lui a dit « maître, ne vous fatiguez pas, on va condamner Idy à mort ».

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…