BBY THIES

« Idrissa Seck nous avait battu parce que nous manquions plus ou moins d’expérience,… maintenant nous sommes unis » explique le Docteur Ndiaye dans Ngonal

Ngonal: Invité Docteur Pape Amadou Ndiaye

Negoce

Dans cette émission animé par les ténors de la troupe « Soleil Levant », le docteur Pape Amadou Ndiaye, responsable politique à Thiès, s’est très bien défendu sur bien des sujets soulevés par ces artistes des temps modernes, Sa Nèkh, Jojo et Cheikhouna, déviant parfois leurs pièges. Bien au contraire, il a su convaincre de par maîtrise des sujets d’actualité et sa vision du Sénégal même s’il reconnait qu’aux élections locales, Idrissa Seck les a battu à Thies-Ouest par goal average. « Maintenant nous sommes unis, l’APR est un et indivisible » a fait comprendre le Docteur Gynécologue au trio inséparable Sanex, Cheikh Ndiaye, Cheikhouna qui n’ont pas adhéré à cette explication. Selon les animateurs de Wiri L’APR est une armée mexicaine à Thies et que même pire que cela les leaders se font la guerre entre eux et ferment la porte aux nouveaux adhérents tels que Babacar Pascal Dione, Ablaye Dièye ou Babacar Fall… Le Docteur Pape Amadou Ndiaye atteste le contraire… Sur un autre plan, son souhait est de voir un jour la troupe Wiri Wiri créer une industrie culturelle dénommée « Thièsllywood, Thiellywood, Senewood, Dakarwood, Dakwood, comme Hollywood aux Etats-Unis ».

Gynécologue de formation, il n’en demeure pas moins qu’il suit de très près et maîtrise parfaitement bien la culture, le théâtre en particulier. Ce qui a fait qu’il a prêté gratuitement sa villa à la troupe pour les besoins du tournage de son téléfilm « Wiri Wiri », pièce qui a fait un tabac au Sénégal. Encourageant les membres de cette troupe, il a reconnaître très tôt leur talent. « A l’époque, l’on importait des films d’autres pays qui nous montraient leurs réalités politiques, sociales et sentimentales différentes des nôtres. Heureusement qu’avec vous maintenant, quiconque apportera son film ou son téléfilm, est obligé de se ranger derrière Soleil Levant, parce que vous y croyez dur comme fer et vous êtes capables de faire comme tous les autres professionnels de cet art de la culture. Votre production Wiri Wiri est en première ligne en audimat au Sénégal ».

D’autre part, le docteur Pape Amadou Ndiaye a noté que les vraies retombées de la troupe Soleil Levant ne sont pas encore parvenues à destination. « Parce que vous abattez un travail dur fait d’imagination, d’inspiration et de professionnalisme, rien que pour satisfaire les Sénégalais ». Selon lui, aux Etats-Unis, son industrie culturelle, avec certains secteurs comme le pétrole ou les nouvelles technologies, devance de très loin d’autres secteurs. » De nos jours, les Etats-Unis comptent que sur Hollywood, l’Inde, sur Bollywood ; au Nigeria, Nollywood est la deuxième sortie financière après le pétrole du fait de la masse d’argent que cette société engendre ». Le souhait de Pape Amadou Ndiaye est de voir un jour cette troupe disposer de sa structure personne appelée « Thièsllywood, Thiellywood, Senewood, Dakarwood, Dakwood qui sera une grande industrie culturelle du Sénégal et qui créera des milliers d’emplois dans le pays. C’est mon vœu le plus ardent et je demande à l’Etat de vous y accompagner quand on sait que c’est possible, c’est faisable d’autant que vous en avez le talent ».

Revenant sur sa profession, le docteur a donné des conseils aux femmes pour leur dire de prendre certaines précautions prénatales et suivre strictement les conseils de leurs médecins traitants, pour éviter certaines complications « surtout en ce qui concerne les fausses couches, les grossesses ultra utérines, etc ». Sur les causes qui entrainent souvent les césariennes dont les frais sont coûteux, Pape Amadou Ndiaye a remercié le président Macky Sall « qui a rendu possibles les opérations y afférents, en rendant ces opérations gratuites au Sénégal ». Devant le feu roulant des artistes sur la politique, le docteur s’est défendu pour dire que « si je suis parvenu à gagner neuf bureaux de vote à Thiès, c’est parce que nous avons une équipe soudée dans Benno Bok Yakaar pour faire face à Idrissa Seck qui a remporté les neuf autres».

Dans son propos, il a fait savoir que leur Parti est encore jeune « et manque plus ou moins d’expérience comme les Partis qui les a devancé sur le terrain. C’est ce manque d’expérience qui a fait que nous n’avons pas tout remporté, parce qu’en fin de comptes, nous étions confrontés, en notre sein, à des querelles de positionnement et autres failles. Cause pour laquelle, Idrissa Seck ne nous a battus que par ce qu’on pourrait appeler (en football), goal-average ». Sur les bagarres constatées entre Apéristes, le docteur souligne que « c’est un excès de militantisme et de loyauté au président Macky Sall. Mais je puis vous assurer au nom du ministre Thierno Alassane Sall, du député Abdou Mbow, Ciré Dia, d’Abdoulaye Dièye, Babacar Fall et d’autres responsables de notre Parti, que nous allons remporter ces élections ». Qu’ils sont taquins, ces artistes qui lui ont demandé si ses actions bénévoles en faveur des populations ne cachaient une demande de poste dans le gouvernement, leur invité poliment a balayé d’un revers de main en répondant « NON, car, le président Macky Sall m’a déjà confié la présidence du Conseil d’administration du Fongip. Ce qui constitue pour moi une grande récompense ».

Pour éclairer la lanterne de ses hôtes, Pape Amadou Ndiaye dit distribuer son salaire de Pca du Fongip aux jeunes et qu’il est resté près de trois ans sans s’entretenir avec son mentor Macky Sall. « C’était à l’occasion des élections locales. Cependant, les responsables élus m’auraient fait comprendre qu’ils ont parlé de moi au président ». Il affirme aussi avoir avec lui plus de 300 groupements de femmes et des milliers de jeunes organisés aussi bien à Thiès, que dans le département, à Tivaouane et à Touba, tous acquis à sa cause, « pour le triomphe de Macky Sall ». Il a rappelé la session de formation de conducteurs de motos Jakarta. « Nous en sommes à la 8ème promotion de ces conducteurs, pour qu’ils maîtrisent les règles de conduite, grâce à la collaboration de Diarra Sa ». N’a-t-il pas une fois été contacté par Me Abdoulaye Wade, Karim Wade ou Idrissa Seck ? Sa réponse a été claire « Non, je ne verse pas dans le Mercato, car je suis invendable, même si j’entretiens d’excellentes relations avec eux ».

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…