Opération de charme de Macky Sall au Terrou-Bi : Macky déshabille Mohamed Dionne

Opération de charme de Macky Sall au Terrou-Bi : Macky déshabille Mohamed Dionne
Le show médiatique du chef de l’Etat au Terrou-bi ce samedi était drôlement bien réglé. Bonne opération de communication, avec surtout cette mise en scène du président de la République qui va, bonhomme, rencontrer des patrons de presse en conduisant lui-même son véhicule…. Bravo!!! R.A.S! Mais cette émission dévoile quelques incohérences qui ouvrent la porte à certaines mauvaises pratiques à bannir dans le cercle de la presse sénégalaise.

Aller au Terrou-Bi répondre à l’invitation de journalistes triés sur
le volet de manière subjective et sélective à souhait, pollue la
portée du discours tenu par le chef de l’Etat, Macky Sall, et fait
courir le risque de voir ses propos comme amenés de façon bien
arrangeante pour lui.

En effet, qu’a-t-on vu hier soir là à la télévision? Un club de la
presse à table avec plan de table dressé avec minutie, et surtout
frappé d’ostracisme, lequel peut être analysé à l’aune des divergences entre ce club là et le Cdeps, dont le président Madiambal Diagne était l’absent le plus présent. En étaient aussi exclus les administrateurs de la presse en ligne, même si le président de l’Appel était à table, en tant que directeur de son propre organe «Pressafrik».

Il est aussi patent que cette manifestation portait la marque d’une
sélection drastique, ce qui a priori n’est pas interdit à condition
que cette sélection n’ait pas été montée dans un grand secret. Il
arrive sous d’autres cieux que ce type d’exercice se déroule, mais au vu et au su de tous les journalistes et de manière assumée. Il avait des organes importants comme Walf, qui ont aussi été évités,
spécialistes qu’ils sont aussi des questions qui peuvent fâcher.

L’autre souci né de telles pratiques, est la possibilité que des journalistes exclus du «cercle des journalistes convenables et aptes à poser des questions qui selon eux font sens» soient tentés par la création d’autres clubs de réseaux, qu’ils intituleront « Dioganal des journalistes économiques» ou «waxtan des journalistes de l’environnement», et qui transmettront aussi des demandes de spéciales au cabinet du président de la République qui ne pourra refuser aux uns ce qu’il a accordé aux autres… Conséquence fâcheuse de cette sélectivité outrancière.

Et puis, il se trouve que le moment de ce montage de communication était particulièrement mal choisi, car au vu des propos tenus par Macky Sall, cette comédie médiatique avait l’air d’un avant-propos de la déclaration de politique générale que doit tenir le Premier Ministre ce mardi devant l’assemblée nationale. Et ce, en sa présence, ce qui rajoute à son côté faire-valoir d’une politique déjà tracée par son auteur véritable qui est venu dire ce samedi, que le PM en sorte n’est que l’exécuteur des décisions de son président… Comme Macky Sall lui-même l’avait fait quand il était fidèle exécutant des rêves de Wade. Ce n’est pas très courtois, pour le Pm, de déflorer ses propos à tenir ce mardi.

Macky sall a déshabillé son premier ministre et a ravalé son prochain discours à une récitation bien apprise de la Voix de son Maître…
Dommage! Juste pour satisfaire l’esprit de manigances de quelques
conseillers? Cela en valait-il la peine? A voir…

source dakaractu
Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…