jeudi , août 16 2018
Accueil / Dernières nouvelles de Thiès / Politique et religion : antinomie ou complémentarité ?

Politique et religion : antinomie ou complémentarité ?

–         Pourquoi les responsables politiques de Thiès, en particulier de l’APR, organisent ils dans presque tous les quartiers des « Ndogou » au profit des démunis ?

(Au  profit des démunis ou à leur profit ?)

La frontière est si ténue qu’on voudrait tout simplement se dire « qu’importe, pourvu que tout le monde y gagne », mais il ne serait pas non plus mauvais de comprendre ce qui les motivent, parce que ce sont eux qui nous gouvernent, parlent et agissent en notre nom, mais aussi gèrent nos deniers.

Il y a donc plusieurs positions.

D’abord les radicaux, ceux qui pensent encore comme Karl Marx que « la religion est l’opium du peuple » et qu’en aucune manière, politique et religion ne peuvent faire bon ménage.

Ont-ils raison ? Ce qui est clair, c’est qu’ici, la religion devient un moyen par lequel l’action politique s’exerce. Certains pensent que cette relation n’est ni accidentelle ni nécessaire, qu’elle est même  voulue et  recherchée.

A coup sûr, il y a un gain politique, car l’impression qui se dégage dans l’opinion publique en général, c’est l’image d’un homme utile et pieux qui risque de peser très lourd sur la balance  à l’élection présidentielle de 2019.

En dehors du citoyen lambda et des radicaux, il y a les intellectuels qui dans leur analyse remontent aux origines et rejoignent une étude de Catherine Coquery-Vidrovitch qui explique que « Les sociétés d’Afrique subsaharienne sont connues pour avoir, dans le passé, confondu pouvoir politique et pouvoir religieux, comme l’ont d’ailleurs fait la quasi totalité des pouvoirs jusqu’au XVIIIe siècle environ. Le chef était aussi le garant de la maintenance de son royaume parce qu’il était l’intercesseur de son peuple auprès des ancêtres ; il assurait en somme la liaison entre le monde politique des vivants et le domaine surnaturel qui en régissait l’ordre ».

Dans ce cas précis aussi, le responsable politique est une sorte d’intercesseur entre les tenants du pouvoir et le peuple, ils portent les doléances et apportent le soutien. La religion demeure intimement liée au politique, à notre époque, à Thiès aussi !

Le père Placide Tempels (1906-1977), qui se fonde sur étude faite au Cameroun écrit : « ce qui nous intéresse, c’est l’homme concret. Dans cet homme vivant, nous rencontrons celui qui nous confie ses pensées et ses aspirations, ainsi que celui qui a posé le germe des pensées et des aspirations dans l’âme de cet homme ».

On peut alors tout simplement se dire que l’isolement tuant l’homme, il importe seulement qu’il garde en toute circonstance sa dignité et chez nous sénégalais ces valeurs fondatrices de « diom » « ngor » « kersa » « foula » et « fayda ».

A PROPOS DE seyelatyr

Seyelatyr Fondateur et Administrateur de Thiesinfo Tel 775312579 EMAIL: redaction@thiesinfo.com Thiesinfo Thiestv

Voir aussi

Seminaire du CEEDD à la mairie de Thiès-est

Partagez sur Whatshapp Poursuivant son programme d’animation et de suivi à travers les différentes communes, …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…