mercredi , octobre 17 2018
Accueil / Dernières nouvelles de Thiès / Politique : La Rampe à Thies le 23 février. « Nous voulons corriger l’absence d’unité organisationnelle à l’Apr » explique Hamady Dieng

Politique : La Rampe à Thies le 23 février. « Nous voulons corriger l’absence d’unité organisationnelle à l’Apr » explique Hamady Dieng

Selon lui, la Rampe regroupe « des hommes et des femmes qui étaient actifs, qui étaient dans une perspective de soutenir le président de la République qui se sont retrouvés pour créer un cadre de concertation, de partage pour davantage assimiler pour ne pas dire connaître ce que le président veut pour ce pays. Ce qu’il a structuré autour de sa vision : une nation prospère et solidaire dans un Etat de droit ». Une pensée profonde, de l’avis de Hamady Dieng qui voit là une première mission pour la Rampe. « C’est de l’impulser pour que les Sénégalais s’en approprient et puissent suivre ce que le président est en train de faire pour notre pays ».

Pour lui, cette vision est exprimée dans le Plan Sénégal émergent (Pse). Mais « nous estimons qu’avant de pouvoir apprécier les résultats du Plan Sénégal émergent, il faut d’abord connaître le contenu de ce programme, ses différents aspects en termes de réformes, en termes de programmes à réaliser, structurés autour de trois axes : la restructuration de notre économie, le capital humain et la gouvernance et la sécurité. Si on ne maîtrise pas ces aspects, on ne peut pas comprendre que la croissance est obtenue parce que la transformation de l’économie a commencé. Cette croissance obtenue, elle est durable parce que le capital humain a été mis en position et tout ça ne peut être possible si la gouvernance et la sécurité ne sont pas prises en compte.

C’est pourquoi nous estimons qu’il faut qu’on explique aux Sénégalais la nouvelle nomenclature de la politique au Sénégal qui a été proposée par le président de la République ». Hamady Dieng n’y va pas par quatre chemins, il reconnaît que leur « parti connaît des difficultés ou bien connaît des retards en termes d’organisation et de sa structuration. Nous avons véritablement des difficultés pour prendre en charge la vie politique de ce parti. Les conséquences, tout le monde le sait. Chacun est responsable chez lui, chacun est chef chez lui, chacun fait ce qu’il veut, chacun dit ce qu’il veut. Il n’ y a pas de coordination, il n’y a pas de concertation, il ne peut pas y avoir d’unité. Nous à la Rampe, on dit que l’unité se structure autour de trois aspects : l’unité idéologique, l’unité politique et l’unité organisationnelle. Ce qui manque, c’est l’unité organisationnelle. Elle ne peut pas manquer à un cadre qui veut gérer un pays ». C’est tout le sens de la descente sur le terrain politique de la Rampe « qui sera en conclave à Thiès le 23 février prochain entre camarades du collège exécutif. Et le samedi 24, ce sera une rencontre ouverte à tous les acteurs, à tous ceux qui veulent savoir ce que nous voulons apporter comme contribution à la structure que constitue le camp présidentiel », a expliqué Hamady Dieng.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…