août 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Politique : « Le Sénégal n’est pas prêt pour vivre la cohabitation », Mamadou Gning, Président de l’Alliance pour un Sénégal prospère (dixit)

Une victoire de l’opposition aux élections législatives du 30 juillet changerait complètement la donne politique au sommet de l’Etat car elle plongerait pour la première fois le Sénégal dans une cohabitation avec comme schéma la majorité qui s’occupe du pouvoir exécutif et l’opposition qui gère le pouvoir législatif.
Pour Mamadou Gning, président du mouvement Alliance pour un Sénégal prospère (Asp), cette éventualité est à écarter car il est d’avis que le « Sénégal n’est pas prêt pour la cohabitation ». Souteneur du président Macky Sall, il milite plutôt pour que l’opposition le laisse terminer son œuvre dans la sérénité et après advienne que pourra. Aux partis du camp présidentiel, M. Gning les invite à travailler pour créer l’entente entre eux et donc éviter les querelles politiciennes stériles.
Les mouvements citoyens peuvent faire gagner Macky Sall

Le président de l’Alliance pour un Sénégal prospère demande au président Sall de « reconsidérer les mouvements citoyens où il y a des hommes de valeurs et des hommes intègres s’il veut gagner les législatives ».

Ce qui motive sa conviction, c’est que « les Thièssois sont fatigués des politiciens qui ne s’occupent que de leurs intérêts. C’est pourquoi, ajoute-t-il, j’ai choisi de travailler avec les jeunes qui seront de véritables sentinelles pour veiller sur le développement de Thiès. Pour un début, ils sont au nombre de 250 qui sont venus spontanément vers nous. Très prochainement, nous organiserons une rencontre plus large avec toutes les personnes convaincues par notre vision ».
« Je félicite Bara Diop, président des jeunes et Sokhna Mbacké Diop qui est à la tête de plus de 100 groupements de femmes que nous avons formées et soutenues. Je salue la présence de mon frère Lamine Ayssa Fall », a dit Mamadou Gning.

Selon Bara Diop, président de la Jeunesse pour un Sénégal prospère, « le nouvel homme fort de Thiès s’appelle Mamadou Gning ». De son côté, Sokhna Mbacké Diop est revenue sur la cohabitation pour dire qu’elle est contre cela car « elle pourrait bloquer le pays », avant de demander à ses camarades de « retourner travailler à la base ».

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…