BBY THIES

Portrait : Kalidou Koulibaly, un géant au service des Lions

Portrait : Kalidou Koulibaly, un géant au service des Lions
Negoce

A tout juste 25 ans, Kalidou Koulibaly s’est déjà fait un nom. Absolument indispensable dans l’axe central de la défense napolitaine, le Lion a profité de la CAN 2017 pour s’imposer un peu plus en sélection. Portrait d’un joueur sur qui le Sénégal va pouvoir se reposer.

 

La trajectoire de Koulibaly ne ressemble en rien à celle d’un grand nom. Ecarté du centre de formation messin à l’âge de treize ans, le jeune Kalidou s’est battu corps et âme pour prouver au petit monde du football qu’il avait bien une place à prendre. Après avoir effectué sa mue physique, celui qui allait devenir un géant (1m95) a subitement suscité à nouveau l’intérêt des Grenats.

 

Un mental de guerrier

 

Relégué en National un an après avoir intégré le jeune défenseur central dans son groupe pro, Metz cède Koulibaly à Genk, alors engagé en Ligue Europa. Un beau tremplin pour le Franco-Sénégalais, qui restera deux années dans les rangs de l’équipe belge. Rapidement propulsé titulaire dans l’axe central, il fait ses armes et se distingue au sein d’un championnat réputé pour son caractère offensif. A la recherche d’un défenseur central pour consolider le Napoli 2014/2015 et lui permettre de franchir un cap en Ligue des Champions, Rafael Benitez décèle rapidement le potentiel du puissant sénégalais. Quelques coups de téléphone plus tard, Koulibaly se retrouve à Naples, pour une somme de 10M€ que le club belge ne pouvait refuser.

 

A la fois dur sur l’homme, propre à la relance et maître dans le domaine aérien, Koulibaly devient rapidement l’une des coqueluches de l’intraitable public napolitain. Les tifosi l’ont adoubé et Maradona a même été surpris avec son maillot sur les épaules. C’est loin d’etre anodin tant l’Argentin jouit d’un statut d’icone sur les terres du club italien.

 

Le Sénégal lui va si bien

 

Koulibaly s’est désormais fait une place de choix dans le cercle des meilleurs joueurs africains, dont beaucoup évoluent dans les plus grands championnats européens. Ses performances n’échappent pas au regard d’Aliou Cissé, qui convoque le défenseur central en 2015 pour disputer les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations. Parfaitement complémentaire avec Kara Mbodji, l’ancien messin s’est rapidement imposé comme un maillon essentiel des Lions de la Téranga. Courtisé par l’équipe de France, le natif de Saint-Dié a privilégié son pays d’origine. Il ne le regrettera pas.

 

Alors qu’il disputait sa première grande compétition avec les Lions au Gabon, Koulibaly n’a fait que  confirmer tout le bien que l’on pensait de lui. Si le Sénégal n’a condédé que deux buts en quatre matchs dans cette compétition, il le doit beaucoup à son leader de défense.

 

En progression constante, Koulibaly aura encore l’occasion de gagner en maturité au cours d’une deuxième partie de saison 2016/2017 qui le verra notamment disputer une double confrontation face au Real en huitième de finale de la Ligue des Champions. Il est important que le défenseur garde le rythme avant août, date à laquelle le Sénégal retrouvera le dangereux Burkina-Faso dans le cadre des élimiantoires de la Coupe du Monde 2017.

1 Comment

  1. Hosting

    Visage grave, voila ce que disait Kalidou Koulibaly juste avant cette premiere confrontation face a la Tunisie remportee 2-0, le 15 janvier dans le groupe B de la CAN 2017. Avant cette entree en lice, il savait deja que porter le maillot des Lions de Teranga ne serait pas une mince affaire.

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…