septembre 22, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Portrait: Mouhamadou Makhtar Cissé, Directeur Général Senelec

L’homme de Bokhol

Depuis sa nomination en juin 2015 comme directeur général de la société nationale de fourniture d’électricité du Sénégal (senelec), Mouhamadou Makhtar Cissé a été jusque là, très avare en paroles. A mettre certainement sur le compte de sa discrétion naturelle. Mais dans la semaine du 22 août 2016, cet ancien pensionnaire du prytanée militaire de Saint-Louis a dû aller aux fronts. D’abord, pour s’enquérir de la situation sur le site de Thiès qui abrite le poste transformateur qui a explosé dans la nuit du dimanche 19 août au lundi 22 août plongeant plusieurs régions du Sénégal (Dakar, Rufisque, Mbour et Thiès) dans un black out total. Il est aussi descendu sur le terrain pour parler avec les Sénégalais, s’excuser et surtout, rassurer. Dans une interview accordée à un confrère de la radio RFM, il confie ceci : « Dès que j’ai été informé, je me suis rendu au bureau de conduite de Hann Bel-Air. Nos excuses ne sont pas que des mots ; je tenais vraiment à être auprès des clients de la senelec qui sont notre raison d’être. C’est un exercice de vérité par respect pour eux, par respect pour notre code de déontologie et les autorités qui nous ont confié cette mission. Senelec aspire à être une maison de verre où la transparence et la bonne gouvernance ne seront pas de vains mots ».

Sept mois après sa nomination, le technocrate avait déjà décliné sa feuille de route : assurer une bonne qualité de service et faire du client un roi ! Makhtar Cissé demande ainsi à son personnel d’accorder des délais supplémentaires aux consommateurs pour le paiement de leur facture. Auparavant, en juillet 2015, soit moins d’un mois après sa prise de fonction, il se retrousse les manches et se met au travail. Direction, la Mauritanie pour y négocier une hausse du nombre de mégawatts qu’elle fournit au Sénégal ; il obtient le double. Pour développer la capacité de production de la société, Makhtar Cissé dégage dix projets.

Bientôt, il va accumuler 20 ans au service de l’administration sénégalaise. D’aucuns pensent que c’est bien lui l’homme de situation, l’homme capable de redresser la boîte. Avec un CV comme le sien, et des résultats avérés notamment lorsqu’il dirigeait la douane, personne ne doute de ses compétences à trouver la solution au problème chronique des coupures d’électricité au Sénégal. Et pourtant, très peu de gens s’attendaient à le voir débarquer à la Senelec, en remplacement de Pape Dieng. Il faut le dire : sa nomination a été une surprise. Car juste avant, Makhtar Cissé occupait un poste bien plus stratégique, celui de directeur de cabinet du président Macky Sall. De ministre délégué chargé du plan à directeur de société, certains y voient une sanction ! Voici la réponse ironique du principal concerné : « je suis un soldat au service de la nation et de son chef. Je rappelle que je suis inspecteur général d’Etat donc je suis sous l’autorité directe du président de la république qui m’emploie où il veut. Je suis sous ordre je n’ai pas le choix ! S’il me demandait d’aller garder la frontière entre Dagana et la Mauritanie, j’irai ».

Aux côtés de Macky Sall depuis son accession au pouvoir en 2012, Makhtar Cissé a jusqu’ici, fait ses preuves. Imprégné de la rigueur des enfants de troupe, il fournit des résultats et aime relever des défis même si ses costumes bon chic bon genre, semblent dire le contraire.

Archipo

appli

1 Comment

  1. souleymane thiam

    Personnalité d’une grande envergure, un travailleur hors pair, chevronné et rigoureux. Prions pour sa réussite ce digne fils du walo qui est une fierté et l’idole de toute une jeunesse ambitieuse. !!!

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage