août 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

POUR LA CCR : « Il n’y a aucun nuage entre l’Apr et ses alliés. »

POUR LA CCR : « Il n’y a aucun nuage entre l’Apr et ses alliés. »
thies massage

[template id= »821″]

Entre l’Apr et ses alliés de la mouvance de la présidentielle, c’est le parfait amour. C’est la convergence des cadres républicains (CCR) qui le dit. Sans ambages et sans détour. Réunis au siège Benno Bokk Yakaar, les cadres « apéristes» affirment à qui veut l’entendre qu’il n’y a aucun nuage entre l’Apr et ses alliés  de BBY. «La question de la candidature autour du président Macky Sall n’est pas encore à l’ordre du jour et la question sera débattue au moment opportun», tranchent net la Ccr. Pour qui l’heure n’est pas à la parlotte, mais plutôt au travail et à la mobilisation de toutes les ressources pour produire des résultats tangibles pouvant apporter des solutions durables aux problèmes des sénégalais.
Dans cette optique, les cadres «apéristes» félicitent vivement le Président Sall et son gouvernement pour l’intensification de la phase active de mise en œuvre du Pse qui s’est encore matérialisé par la pose de la première pierre de l’Autoroute à péage « ILA TOUBA». Une infrastructure  que les cadres Apr qualifient «d’envergure sans précédent qui jettera résolument les bases de l’émergence.»
Sur l’affaire Charlie Hebdo, les cadres dudit parti réaffirment leur soutien au Président de la République pour son engagement constant dans la lutte contre le terrorisme qui constitue aujourd’hui une menace sérieuse aux portes de nos frontières poreuses.  Ce qui justifie d’ailleurs sa présence à cette marche de Paris, selon eux. Par contre, disent-ils, Macky Sall, comme l’écrasante majorité des sénégalais, condamne avec fermeté les caricatures du Prophète Mohamed (PSL) par le journal Charlie Hebdo. D’ailleurs, c’est la raison pour laquelle il a formellement interdit la publication du dernier numéro de Charlie Hebdo au Sénégal. Par conséquent, aucun amalgame ne peut être entretenu auprès de l’opinion, car la liberté d’expression est bien encadrée, et ne donne pas droit à une liberté de provoquer ou d’insulter la foi des autres, soutiennent les cadres.

 

source dakaractu

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…