septembre 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Poursuivi pour pédophilie, d’auteur de grossesse sur mineure de 16 ans, le prévenu risque 2 ans fermes…

Poursuivi pour pédophilie, d’auteur de grossesse sur mineure de 16 ans, le prévenu risque 2 ans fermes…

En l’absence de la partie civile, le prévenu K. N 23 ans a comparu à la barre du tribunal de grande Instance de Thiès pour y répondre en première instance , des délits de pédophilie, de détournement de mineure, suivis de grossesse sur M.T. D âgée de moins de 16 ans.
les faits se sont déroulés à Mbour, courant 2015.

A la barre, le prévenu se tenait droit comme un i; le jeune homme aux gestes vifs et très petit de taille, malgré sa majorité ,ne semblait pas porter son âge.Il avait déclaré qu’il avait connu la fillette à la faveur d’une cérémonie familiale.Très relaxe, il poursuivait avoir même repoussé les avances de cette dernière, avant de les accepter.
En tout cas, devant les visites de plus en plus fréquentes et les relations ambiguës des jeunes gens finirent par alerter puis intriguer la famille , Rose, la tutrice de la fillette qui ne manqua pas d’en faire part à son père.Malgré les mises en garde de Catherine , la mère de M. T.D, vu son âge mineure, le jeune homme s’entêtait et continuait à voir la fillette en cachette.Finalement, la famille, décidèrent de l’envoyer à Ziguinchor pour préserver sa chasteté, mais, elle reviendra deux fois à , Mbour et le jeune K est soupçonné de lui avoir envoyé les billets de séjour.Ce manège durera , jusqu’à ce que les parents découvrent avec consternation, la grossesse de leur enfant, élève en classe de 4e au collège. Une plainte sera déposée par les parents de la fillette et K. N sera appréhendé plus tard.

Interrogé sur les faits reprochés, K. N rejette tout en bloc avant de reconnaître sous les feux roulants des questions dt Juge et du ministère public voir entretenu une fois , des relations sexuelles avec la victime mais s’empresse de préciser qu’il n’était pas seul à la fréquenter et qu’elle avait deux autres fiancés. Il niera aussi être l’auteur la grossesse, arguant que leur conjonction sexuelle datait de longtemps.

Le ministère public a pour sa part, relevé des faits avérés et constants comme dans l’enquête préliminaire, que sont l’aveu du prévenu et l’âge mineure de M. T. D, née le ,23 novembre 2000 comme l’atteste son acte de naissance. Pour lui, les éléments énoncés sont suffisants pour asseoir les délits de pédophilie et d’attouchement puis que K . N a aussi avoué » lavoir caressé et embrassé ardemment ». Par contre, le parquet dit ne pas avoir de preuve pour établir l’envoi d’argent du prévenu pour les billets de transport. Il a cependant reconnu le mis en cause coupable et requis une peine de 2 ans fermes . Prenant sa défense, l’avocat avait estimé que le réquisitoire du procureur n’était pas complet, parce que s’étant seulement basé sur l’âge et les déclarations du prévenu alors qu’il aurait pu pousser plus loin son argumentaire en évoquant des éléments intentionnels, matériel et moral pour établir la culpabilité de son client. Il a ensuite regretté l’absence de la partie civile dont la présence aurait déterminante pour la manifestation de la vérité ,en répondant aux questions de la défense , d’autant plus » qu’il y’a eu des zones d’ombre et beaucoup d’interventions de la partie civile », même si , ces éléments sont visés dans « le procès verbal qui n’a qu’une valeur de simples renseignements. Pour finir, la défense émettra des doutes sur le certificat médical déposé, qui pose problème parce que faisant état de « coups et blessures « . Trouvant le dossier vide avec « l’absence de preuves formelles » contre son client, a demandé pour ce dernier, la relaxe pure et simple. Le tribunal a différé son verdict au 4 novembre prochain…

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage