Quand la garde d’Erdogan S’ENGUEULE avec les services secrets US

Les services spéciaux américains se sont disputés avec la garde du président turc, arrivé aux Etats-Unis pour assister à l’enterrement du boxeur Mohammed Ali. Les représentants des services secrets des Etats-Unis ont eu une prise de becs avec les gardiens du président turc Recep Tayyip Erdogan à cause de la place près de sa voiture. Au moment où le président turc est monté en voiture, après avoir quitté l’hôtel pour aller au Centre Muhammad Ali, un des agents des services spéciaux américains a voulu se placer près de la porte de sa voiture, tel que le stipule le règlement. Un des gardiens d’Erdogan voulait aussi se mettre au même endroit, mais on a tenté de l’en empêcher. Le conflit n’a été réglé qu’après l’intervention des autres représentants des services spéciaux américains.

Recep Tayyip Erdogan est arrivé aux Etats-Unis pour assister à l’enterrement du boxeur légendaire Mohammed Ali dans son Etat natal du Kentucky. Cependant  le président turc quittera les Etats-Unis un jour plus tôt que prévu et ne participera pas à l’enterrement. La décision d’interrompre la visite a été prise suite à plusieurs refus essuyé par M.Erdogan de la part des autorités américaines. Elles lui ont notamment interdit de couvrir le cercueil du boxeur d’un morceau de l’étoffe recouvrant la Kaaba (une grande construction cuboïde symbolique musulmane, située à La Mecque) lors de la cérémonie du service mortuaire. On lui aurait interdit de lire un extrait du Coran. Enfin, il a été rayé de la liste des intervenants lors de la cérémonie d’enterrement, et ce, avant son arrivée aux Etats-Unis, en raison d’un manque de temps.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…