août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Quand la planète ARRÊTE d’acheter des diamants, le Botswana voit sa croissance CHUTER de moitié

Quand la planète ARRÊTE d’acheter des diamants, le Botswana voit sa croissance CHUTER de moitié

L’industrie du diamant contribue à 25% du PIB du pays.  Les prix des diamants ont chuté de 12% depuis cinq ans. Une conséquence de l’essouflement de la demande mondiale pour les pierres précieuses. Et pour un pays africain, le Botswana, cela représente un terrible manque à gagner. Ce pays d’Afrique australe, souvent présenté comme le bon élève du continent en matière de démocratie, va en effet voire sa croissance économique amputée de moitié en 2015 par rapport aux prévisions du gouvernement (2,6% contre les 4,9% annoncés en début d’année). La faute aux diamants.

La faute surtout aux marchands chinois et indiens, les premiers clients des mines du Botswana, qui ne passent plus d’aussi grosses commandes qu’il y a peu. En cause, le ralentissement de l’économie chinoise et les nouvelles lois anti-corruption qui ont bridé l’intérêt de certains acheteurs pour les carats. En mars, De Beers, le plus gros producteur mondial de diamants, a enregistré 30% d’invendus lors d’une vente. Un chiffre qui illustre à lui seul la crise actuelle rencontrée par le secteur.

Et le Botswana en fait les frais. En 2013, l’industrie du diamant des pierres précieuses comptait pour 25% du PIB du Botswana. Au pays, des voix s’élèvent désormais contre l’Etat qui est accusé de ne pas avoir diversifié assez l’économie. Mais le pays peut tout de même se consoler avec une bonne nouvelle : il y a très peu de découvertes de nouveaux filons à travers le monde ce qui permet au Botswana de conserver son monopole sur le marché mondial.

Source : slateafrique

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…