août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Quel mouton pour perpétuer le geste d’Abraham ? Les éclairages de l’islamologue Serigne Mokhtar Sall

Quel mouton pour perpétuer le geste d’Abraham ? Les éclairages de l’islamologue Serigne Mokhtar Sall

La Tabaski sera fêtée par la communauté musulmane dans moins d’une dizaine de jours. Ce sacrifice qui est une ‘’sunna’’ (recommandation facultative), n’en est pas moins pour les fidèles, l’une des plus importantes cérémonies religieuses chez les musulmans. Dès lors, l’acquisition du mouton du sacrifice pour perpétuer le geste du Prophète Abraham devient un objectif très préoccupant, pour tous les pères de familles, à la veille de l’Aïd- el Kabir. Le mouton est d’autant plus important qu’il requiert des normes souvent méconnues ou peu prises en considération par le grand public. L‘islamologue Mokhtar Sall apporte des éclairages dans ce domaine : «Pour l’Islam, ce mouton, non seulement doit être âgé de six mois au minimum, mais ne doit présenter aucun handicap physique. Son prix n’est en rien déterminant dans son choix. Le mouton ne doit pas être borgne, ne doit pas avoir les cornes coupées, ne doit pas boiter, ne doit pas être maigrichon, ne doit pas être malade encore moins mutilé de l’oreille. Concernant le sexe de la bête, le bélier est meilleur que la brebis, le bouc meilleur que la chèvre. Quant aux cornes, elles ne se mangent pas, leur taille importe peu. ».

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…