BBY THIES

Réduction de la violence entre élèves : Equitas et le club Droits humains du Cem Ousmane Ngom posent le débat dans un panel

La problématique de la violence des pairs donc entre élèves se manifeste, selon les acteurs qui ont pris la parole au cours des échanges, dans la cour de récréation, les endroits non surveillés et en dehors de l’école.

Ces violences d’ordre physique et/ou psychique sont dues, ont-ils reconnu, à l’ignorance, à la crise d’adolescence et à la folie de jeunesse. Le sketch joué par les élèves devant l’assistance a permis de cerner ce type de violence. Toujours dans le cadre de la lutte contre ces violences, un groupe de 12 élèves du 1er cycle, du 2nd cycle et de l’Université a été sélectionné et formé aux droits humains en général et sur la violence en particulier pour mener des actions de sensibilisation et aussi contribuer à la recherche de solutions pour un espace scolaire apaisé et propice aux études, a expliqué une des responsables de l’organisation du panel. Elle espère que la réduction de la violence entre élèves sera sous peu une réalité. La représentante de l’Inspection d’Académie a salué ces moments de plaidoyer et d’échange favorables pour parler de ces violences que les élèves subissent en silence.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…