BBY THIES

RELIGION : SERIGNE CHOUHAYBOU MBACKE,PARLE DU CROISSANT LUNAIRE, EXTRAIT DE XOURATOUL AYNI

RELIGION : SERIGNE CHOUHAYBOU MBACKE,PARLE DU CROISSANT LUNAIRE, EXTRAIT DE XOURATOUL AYNI

[template id= »821″]

 

Quant aux astronomes ou ceux qui confectionnent les calendriers, on ne doit pas se référer à eux pour ce qui concerne l’apparition du croissant lunaire.Si la lune n’est pas aperçue dans un pays donné, alors qu’elle est dans un autre pays lointain, les habitants du pays où on ne l’a pas aperçue n’ont pas le droit d’observer le jeûne en se fondant sur le fait que  le croissant a été aperçue dans un pays lointain. Les habitants d’un pays doivent se contenter d’observer le croissant lunaire sur leur territoire sans tenir compte d’un croissant lunaire qui serait dans un pays lointain.Un fois les habitants des Hijaz n’ont pas aperçu le croissant alors que ceux du Yémen l’avaient aperçu. Quand on l’a dit à Seyidina Omar, il a déclaré « nous ne sommes pas dans la même région». Si on n’a pas aperçu le croissant lunaire le premier jour de son observation du mois de « barakhlou»  chabane et que le lendemain au milieu du jour, on se rend compte qu’il était réellement apparu, on doit observer le jeûne le reste du jour et on devra payer ce jour. Si le cas se présente pour la korité, on doit rompre le jeûne aussitôt et effectuer la prière de la korité si cela est arrivé avant la prière du zohr (tisbar), si cela est arrivé à l’heure de la prière du zohr, celle de la korité est révolue et elle ne sera pas effectuée en guise de rattrapage.

THIESINFO DINE

 

 

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…