BBY THIES

Réponses à Idrissa Seck et Déthié Fall (Par El Malick Seck)

Réponses à Idrissa Seck et Déthié Fall (Par El Malick Seck)

Les dernières attaques de Idrissa Seck et de Déthié Fall contre le Président Macky Sall appellent plusieurs commentaires et rappels simples de ma part :

Idrissa Seck déclare que jamais un chef d’Etat n’a autant instrumentalisé la justice contre ses adversaires. Je voudrais rappeler à l’ex maire de Thiès, qu’il a régné dans la cité du rail après avoir éliminé un adversaire politique, nommé Mbaye Diouf. Nous sommes début 2001, quand Mbaye Diouf, directeur général déchu de la Société nationale des Chemins de fer du Sénégal (Sncs) organise un grand rassemblement politique au Théâtre de  verdure de l’hôtel de ville. Une foule de plusieurs milliers de personnes acquises à sa cause scandent le retour de l’argentier du Parti socialiste en politique. Une semaine plus tard, Sud Quotidien publie un rapport sur la gestion de Mbaye Diouf. Deux semaines plus tard, Idrissa Seck fait venir la première dame de l’époque, Viviane Wade, dans une salle du cinéma Amitié moins remplie. Sur place, il annonce en direct l’arrestation de Mbaye Diouf pour avoir pillé les ressources de la Régie des Chemins de fer. Quelques minutes plus tard, seulement quelques minutes, les journalistes sont informés de la présence de Mbaye Diouf dans le bureau du juge, à quelques mètres de la salle où se tenait la manifestation politique de Idrissa Seck. A la fin de la rencontre, il confirmera l’emprisonnement de Mbaye Diouf, alors que le juge n’avait même pas encore décerné le mandat de dépôt. Deux heures plus tard, l’ancien homme fort du régime sortant des socialistes, pouvait passer sa première nuit à la citadelle du silence. Enfin Idrissa Seck pouvait avoir la roue libre pour régner à Thiès. Les élections législatives et celles locales qui interviendront quelques mois plus tard, vont consacrer la victoire de celui qui n’a jamais battu le Parti socialiste de 1988 à 2000 quand, il y avait un puissant directeur général, nommé Mbaye Diouf pour tenir le Parti socialiste dans la ville. La suite sera simple, il y aura le vide autour du Ps et toute la troupe finira par rallier le Parti démocratique sénégalais. Après deux ans d’emprisonnement, Mbaye Diouf ne sortira de prison que durant la période de désamour entre Wade et Seck.

Abdoulaye Wade, par la suite, convoquera Mbaye Diouf au palais pour le réhabiliter et le transformer en arme politique contre Idrissa Seck, jusqu’à ce qu’il devienne même député. Toutes les accusations à l’époque, fabriquées non pas par un corps d’État, mais par un simple cabinet d’audit, tomberont comme un château de cartes et Mbaye Diouf bénéficiera d’un non-lieu. Les observateurs de la vie politique thiessoise sont unanimes là dessus : « sans cet emprisonnement de Mbaye Diouf, Idrissa Seck n’aurait jamais percé à Thiès ». Les faits le démontrent.

2) Déthié Fall, son second à Rewmi, ce parti en grande déconfiture, déclare que la vision de Macky Sall ne dépasse pas Diamniadio et qu’il n’a pas terminé les chantiers laissés par son prédécesseur.
Je voudrais rappeler au sieur Fall que celui qui a été incapable de poser une seule brique à Thiès où il a été maire pendant dix ans, c’est Idrissa Seck. Nous avions une belle salle de cinéma (Amitié) la plus belle d’Afrique sans doute. Votre mentor l’a détruite contre l’avis de tous, nous laissant un grand champ de ruines. N’eût été Macky Sall, cette salle serait encore un décor de chantier abandonné en plein centre ville. C’est le Chef de l’Etat qui l’a terminé et l’a donné aux étudiants de l’Université de Thiès.

Nous avions également un beau théâtre de verdure, une belle salle des fêtes, une belle salle de délibération au sein de l’Hôtel de ville, Idrissa Seck a détruit toutes ces salles pour rien. A part un salle de réunion dont les travaux ont été bâclés. L’histoire raconte même qu’il a voulu démolir la mairie, mais il s’est heurté au patrimoine national. Et encore, il n’a laissé que la façade.

L’école Germaine Le Goff de Thiès, un patrimoine historique de la commune, votre mentor l’a rasé. Il avait promis de construire un nouvel établissement. Rien depuis quinze ans! Les enseignants et les enfants de cet établissement sont logés dans un bâtiment en location. Le ministère de l’éducation nationale a pris en charge le problème et Germaine Le Goff va retrouver, quelque part à Thiès, des locaux propres.

L’Hôtel du Rail ou CAT pour les connaisseurs, votre mentor l’a laissé en ruine durant les chantiers de Thiès. C’est finalement Abdoulaye Wade via Macky Sall (alors premier ministre de ce dernier qui l’a terminé et l’a donné aux étudiants)…

Le stadium Lat Dior de Thiès, votre mentor l’a laissé en salle inachevée. (C’est encore Abdoulaye Wade et son premier ministre d’alors qui l’ont finalisé en 2007 pour le rendre opérationnel). Le stade Lat Dior de Thiès également (Le Président Macky Sall a donné des instructions et le gouvernement a payé un entrepreneur pour sa finalisation. Il y a des problèmes, mais ça c’est une autre histoire et le gouvernement va demander des comptes à cet homme d’affaires qui s’active sur ce terrain depuis deux ans).

Il y a un centre commercial dans le marché de Thiès. Votre patron avait initié les travaux qui sont en léthargie depuis treize ans. C’est en train de devenir un autre champ de ruines. L’Agora de Thiès devait avoir un chapiteau pour protéger les spectateurs du soleil. Rien n’a été fait!
Dès lors qui doit parler de chantiers non terminés ? Idrissa Seck et ses semblables doivent être les derniers à parler de chantiers inachevés. Surtout que la presque totalité des budgets des fameux chantiers de Thiès ont été décaissés et payés à des entrepreneurs pour l’essentiel proches de l’ancien premier ministre.

Que dire encore des propos du sieur Fall sur la vision du Président qui ne dépasserait pas Diamniadio ? Ridicule simplement. Le Pse est présent dans toutes les régions du Sénégal et Diamniadio vous fait mourir de jalousie. Faire une ville nouvelle en moins de cinq ans, Macky Sall est en train de le réussir. C’est ce qui vous dérange et vous gêne.

Je vais lister quelques grands projets pour vous montrer que le Président Sall a une ambition nationale. Cela uniquement dans le domaine des travaux routiers, à titre d’exemple simplement.

L’autoroute Ila Touba (Nous sommes loins de Diamniadio) plus de 500 milliards, va développer les zones de Thiès, Thiénaba, Khombole, Bambey, Diourbel, Mbacké.
L’autoroute Thiès-AIBD-Mbour va décongestionner Dakar au profit de l’axe Thiès-Mbour.
Réhabilitation et élargissement de 120 km de routes entre Richard Toll et Ndioum (RN2);
• Reconstruction du pont de Ndioum long de 150 m en 2012 ;
• Réhabilitation et l´élargissement de 287 km de routes entre Ziguinchor et Vélingara (RN6) ;
• Reconstruction du pont de Kolda long de 91 m, travaux lancés en 2013 ;
• Réhabilitation de la RN2: Saint-louis-Rosso y compris 65 km de voies de désenclavement ;
• Travaux de réparation du pont de Kalakalouse ;
• Travaux de construction du pont de Falémé ;
• Travaux de construction du pont de Fanaye ;
• Travaux de réhabilitation de la route wack Ngouna-Keur Madiabel ;
• Travaux complémentaires de la ville de Touba dans le cadre du Programme de Modernisation ;
• Travaux de réhabilitation de la route Cap Skiring-Djembering ;
• Travaux de réhabilitation de la route Diouloulou-Kafoutine ;
• Travaux de la réhabilitation de la route Km 50-Kayar-Fatick-Bambey ;
• Travaux de la construction de la route Linguère-Matam section Patouki-Ourossogui ;
• Travaux de construction des trois (3) ponts de Matam ;
• Travaux de la construction de la route Vélingara-Badiara ;
• Travaux de construction de la route Gossas-Mbar ;
• Travaux de construction de la route Passy-Foundiougne ;
• Travaux de construction de la route Linguère- Matam, section Boula-Ranérou-Patouki ;
• Travaux de construction de la route Touba Toul-Khombole ;
• Travaux d´aménagement de la Boucle du Blouf, section Thionk Essyl Balingor ;
• Travaux d´aménagement et de bitumage de la route Tivaoune Touba Toul-Khombole environ 37Km ;
• Travaux de construction d´autoponts aux carrefours de Thiaroye et Keur Massar ;
• Travaux de construction de l´autoroute Aéroport International Blaise Diagne (AIBD) – Mbour y compris les bretelles ;
• Travaux de construction des ponts de Fanaye et de Gêole ;
• Construction du pont de Kédougou ;
• Travaux de construction et d´aménagement de la VDN section 3 : tronçon Golf-Tivaoune Peulh y compris bretelle d´accés au village de Tivaoune Peulh ;
• Construction de la route Fatick-Bambey ;
• Réhabilitation de la route Mako-Kédougou/Volet sensibilisation aux problèmes de santé et sécurité routière ;
• Remise en état de la grande Niayes entre Rufisque et Loumpoul Lot 1, Lot 2, Lot 3;
• Remise en état de la RN1 entre Rufisque et Bargny 2 x 2 voies ;
• Travaux d´entretien des aménagements paysagers de la corniche Ouest entre Bloc des Madeleines et Pharmacie des mamelles ;
• VDN lot 2 : CICES-Golf Club Dakar ;
• Projet de modernisation de Touba ;
• Pont Emile Badiane ;
• Projet de construction, route connectivité autoroute á péage/Rufisque ;
• Travaux de réhabilitation de la RN6, tronçon Ziguinchor-Tanaff ;
• Réhabilitation de la route Manda Douane-Vélingara ;
• Réhabilitation du parking gros porteur á Tambacounda ;
• Travaux d´aménagement du contournement de la ville de Médina Gounass ;
• Réhabilitation de la route Tambacounda-Dialacoto ;
• Aménagement de la route Joal Samba Dia Djiffer ;
• Aménagement de la route Passy-Sokone ;
• Travaux de construction des postes juxtaposés de Boundou Foudou ;
• Travaux de construction des postes juxtaposés de Moussala ;
Travaux de construction du pont de HALWAR (tranche conditionnelle) ;

Ces quelques exemples, uniquement dans le domaine des routes, suffisent pour démontrer que la vision du Président Sall est nationale.

Pour le reste, l’aéroport Blaise Diagne, avec ses milles mic-macs financiers sous le régime de Wade, sera ouvert dans quelques jours et le Président Macky Sall a terminé plus de 75 % des travaux car son prédécesseur et son fils Karim jouaient à faire des contrats à rallonge avec la société Bin Laden.

El Malick Seck (Journaliste, homme politique et conseiller municipal à Thiès)

Negoce

2 Comments

  1. Chérif ben amar ndiaye

    La haine est mauvaise conseillère. Le charlatanisme politique ne mène à rien. Les faits relatés sont tronqués de leur substance de vérité. Tout le monde sait que les chantiers de Thiès et les projets de Idrissa Seck ont été stoppés par Wade lui même. Le cas Mbaye Diouf relève de la propre politique de Wade qui consistait à faire chanter les PS pour les obliger à transhumer. C’est de notoriété publique. Wade lui même avait blanchi Idrissa Seck des accusations sur les chantiers de Thiès. Les populations de Thiès le savent très bien. Elles qui ont toujours voté pour lui, même du temps de Wade. Que dire de la manipulation de la justice sur les cas de Khalifa Sall Et de Karim Wade. C’est pire que le cas de Mbaye Diouf. Sans parler des scandales financiers mis sous le coude par le mentor de Malick. Il est vrai que Macky est l’élève tricheur de Wade. Quant aux réalisations de Macky étalées comme des trophées. Elles ne pèseront pas plus lourd que le poids des malversations, de la gestion nébuleuse ainsi que le népotisme et les reniements ou mensonges de ce régime.

    Reply
  2. NIANG

    J’ajoute sur les travaux non terminé par idrissa Seck l’occupation irrégulière du tf 617 du domaine des chemins de fer .
    Le basardage des chemin de fer qui est actuellement dans une impasse
    L’occupation de la zone de l’usine DE traverse des chemin de fer et la vente de ces terrains par ces mantor
    Et tant D autre choses à révéler
    IDY IL N’A QU’À SE FAIRE ET FAIRES TAIRE CES INCOMPÉTENTS DE MAIRES

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…