Sacrifices des enfants, Qui en est l’auteur? Le prof Ibrahima Faye pointe un doigt accusateur vers les “assoiffés de pouvoirs”

« Quiconque tue exprès une personne ira en Enfer ». En citant Dieu (SWT), Oustaz Ibrahima Faye avertit ceux qui sont obnubilés par le pouvoir et qui n’hésitent pas à faire du fétichisme pour « monter au pouvoir ou faire tomber quelqu’un ou encore s’y éterniser. Dans la plupart des cas, les auteurs de ces pratiques sont des politiciens et des soi-disant autorités religieuses qui ne sont intéressés que par le pouvoir ». Il leur rappelle ce que disait Serigne Touba : « Celui qui cherche être élu n’a qu’à le demander à Dieu, avoir un comportement correct et présenter un bon bilan. Si Dieu le veut, il sera élu ». Devant la recrudescence de ces enlèvements et sacrifices d’enfants qui sont en porte-à-faux avec le religion musulmane, Oustaz Faye invite les parents à être plus vigilants et à leur donner des conseils de prudence dans la rue et aux abords des écoles ». Il exhorte aussi les leaders d’opinion à ajouter leur voix à la sienne pour freiner « les méfaits de ces pratiques que l’on ne voit qu’à l’approche d’élections ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.