BBY THIES

LE « TUEUR SILENCIEUX » : L’HYPERTENSION artérielle est souvent IGNOREE

LE « TUEUR SILENCIEUX » : L’HYPERTENSION artérielle est souvent IGNOREE

Selon les spécialistes, il y a  des prédispositions héréditaires en matière de l’hypertension artérielle. Dans la très grande majorité des cas, son origine est inconnue. Elle se traduit par une élévation permanente des chiffres de la pression artérielle. Cette maladie très fréquente augmente avec l’âge. L’hypertension artérielle est rarement décelable par le patient dans sa vie quotidienne. Certaines personnes ressentent des troubles bénins comme des maux de tête, des étourdissements, des troubles visuels, une certaine fatigue, des saignements du nez, des crampes.

Dans la plupart des cas, l’hypertension artérielle est diagnostiquée lors d’un contrôle de la tension chez le médecin traitant. Sachant que la pression artérielle n’est pas fixe et qu’elle varie en permanence dans la journée, selon l’activité et l’état de stress, il est impossible de conclure à une hypertension artérielle sur un seul examen de la tension. Un délai d’une quinzaine (15) de jours est nécessaire pour confirmer le diagnostic. L’hypertension artérielle peut également être décelée lors d’un accident de santé comme une hémorragie, un accident vasculaire cérébral, un œdème pulmonaire, un infarctus du myocarde, une insuffisance rénale…

L’hypertension artérielle altère au fil des années, sous l’effet de la pression élevée et constante, la paroi des vaisseaux. L’hypertension artérielle est de ce fait une maladie à prendre en charge sur le long terme. Elle est responsable ou facilitatrice de nombreux maux pouvant être graves comme des hémorragies et des thromboses cérébrales, une altération de la rétine mais aussi de la fonction rénale mais aussi des troubles de l’érection.  Dans le domaine cardiaque, l’hypertension artérielle est accélère également le processus d’athérosclérose coronarienne. Toutes ces incidences graves impliquent un traitement adéquat même si aucun symptôme n’est ressenti par le patient.

Dans 95% des cas, l’origine de l’hypertension artérielle est inconnue. Dans les cas restants, il peut s’agir d’une insuffisance rénale ou d’une insuffisance des glandes surrénales. Parmi les facteurs de risques figurent l’alimentation trop salée, l’alcoolisme, le tabagisme, la pilule contraceptive, les chocs émotifs répétés, l’obésité, la sédentarisation et le stress. Les femmes enceintes peuvent développer pendant la grossesse une hypertension artérielle. Le traitement prioritaire de l’hypertension artérielle consiste à modifier ses habitudes de vie notamment en réduisant le sel dans les plats (Les Saf Safal), en faisant de l’exercice, en arrêtant l’alcool et le tabac et en pratiquant la relaxation. L’arrêt de la pilule est aussi recommandé. Elle peut être remplacée par un autre moyen contraceptif comme le stérilet ou le préservatif. Pour faire baisser la tension, il est aussi souvent prescrit un traitement à base d’anti-hypertenseurs à suivre. La surveillance de la tension régulièrement est impérative. C’est un minimum.

 

 Thiesinfo.com Santé

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage