août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

La SDE assoiffe plusieurs quartiers de Thiès

La SDE assoiffe plusieurs quartiers de Thiès

Le liquide précieux  se fait rare à Thiès. Depuis plus de deux semaines, les habitants des quartiers Mbour 1, 2, 3et 4, Fayou, sud stade, Hlm Saufraco et Grand standing ne dorme plus à poings fermé. Et pour cause le manque criard d’eau portable dans les maisons. Un tour dans ces quartiers nous a permis d’en faire  le constat.

Ce liquide est recherché comme de l’or dans ces quartiers. Pas de goutte d’eau. Les robinets ne servent plus à rien, les habitants sont obligés d’aller à la recherche de l’eau. Le paradoxe étant que la Sénégalaise des eaux (Sde) ne manque jamais dans ses communiqués d’aviser les populations : « Nous portons à la connaissance des habitants des quartiers de Thiès que des perturbations allant d’une baisse de pression au manque d’eau seront notées dans les quartiers suivant …La situation retournera à la normale le … »

Mais le problème dans tout ça, c’est que la situation n’est jamais revenu à la normale depuis plus de deux semaines pour ces populations qui souffrent dans leurs maisons. Fatou Fall, résidant au quartier Mbour 4, confie :  » je ne ressemble plus à une personne, tellement je suis fatiguée de rechercher de l’eau. Regarder mes mains. Ici, nous manquons d’eau depuis bien avant la fête de la Tabaski. Nous allons nous ravitailler chez des connaissances qui nous offrent quelque bassines, à défaut c’est des  km qu’on faits pour trouver quelque gouttes d’eau. Et ce n’est pas assez. Nous sommes encore obligés de nous rabattre sur les vendeurs d’eau. Or, cette eau-la n’est pas potable »

Rama Kane du quartier Sud stade de Thiès est allée plus loin en accusant la Sde de vol. Car selon elle,  » l’absence d’eau ne va guère se répercuter sur nos factures au moment de payer. Et retrace son quotidien : « Au début, dans la première semaine, l’eau coulait au compte goutte vers 3 heures ou 4 heures du matin. Mais depuis plus d’une semaine, nous ne voyons plus la moindre goutte sortir des robinets. Alors, on passe notre temps à parcourir les rues des quartiers voisins pour tenter de remplir quelques bassines ».

Aujourd’hui, dans ces différents quartiers sans eau, tous les moyens sont bon pour en trouver. Ainsi, certain se rabattent-ils sur les puits où alors sur les charretiers dont-ils ignorent pourtant l’origine de l’eau qu’il vendent dans des fûts.

Et pourtant, le ministre de l’Hydraulique, Mansour Faye, avait promis lors d’une visite à Thiès, un échéancier à court terme pour régler définitivement la question de l’eau. Le ministre avait même rassuré que ces services travaillent à résorber le gap du déficit de l’ordre de 4 528 mètres cubes pour l’alimentation en eau potable dans la région de Thiès. En plus de cela, il avait annoncé un programme de renouvellement du réseau en cours d’exécution. Dans la même dynamique, il avait dit qu’il y a un château d’eau en cours de finition, en plus d’autres ouvrages qui contribueront à l’amélioration de la disponibilité de l’eau. En tous les cas, les populations de ces quartiers, las d’attendre que ces promesses soient tenues, s’engagent à aller plus loin dans leur combat si rien n’est fait pour mettre fin à leur calvaire.

Source : Le Pop

thiesinfohalf

1 Comment

  1. babacar 6c

    on a en marre de la SDE elle nous vol tout les jours et pire regardé sur les factures , on y constate CONSOMMATION PART ONAS DOMESTIQUE qui est payé par toute la population thiessoise or nous n avons même pas de tuyaux onas dans nos quartier ! vraiment  » gayii amougnou yeurmandéé « 

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…