août 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Séjour d’étudiants belges à Thiès au Sénégal pour un camp-chantier

Séjour d’étudiants belges à Thiès au Sénégal pour un camp-chantier

Ce vendredi 1er juillet, onze élèves de l’Athénée Royal Nestor Outer, accompagnés de deux professeurs, ont pris le vol Paris-Dakar pour participer durant trois semaines à un camp-chantier à Thiès au Sénégal.

Depuis 15 ans déjà, Claire Rinschbergh, professeur à l’Athénée Royal de Virton, Présidente de l’antenne belge de l’Asbl Toi du Monde Sénégal, organise et participe à des camps chantiers entre jeunes Belges et Sénégalais. Partie intégrante du projet d’établissement de l’Athénée Royal de Virton, toute l’école peut participer au projet du camp chantier au Sénégal. Cette année, Laurie GULIN (professeur de géographie) et Amandine LEPLANG (professeur de français et pompier), toutes deux globe-trotters confirmées, encadrent l’expédition.

Un camp chantier, pourquoi ?
Finances – Premièrement, explique Claire RINSCHBERGH (qui n’a pu être du voyage cette fois),
Il s’agit particulièrement pour nous ici d’être sur place et de superviser les travaux pendant toute la
phase d’exécution du projet. Ce qui nous permet de vérifier où et comment sont investis ces
ressources financières.
Culture – Camper dans le terroir de l’autre, c’est aussi découvrir son vécu quotidien. Cette
ouverture à la culture de l’autre, en rapport avec notre objectif principal qui est de réunir tous les
individus du monde, à s’aimer et à s’entraider, nous permet de communier avec le monde extérieur.
C’est plus qu’un don financier ou matériel, c’est un don de soi. Nous sommes persuadés que la
rencontre avec l’autre, aussi différent soit-il, est une expérience très importante chez tout le monde,
et principalement chez les jeunes. Une simple rencontre peut changer notre regard, nous aider à
nous orienter et à nous redéfinir dans la vie de tous les jours.
Education – Assane DIAGNE, Président de l’Asbl Toi du Monde Sénégal, confirme le concept de « l’éducation au développement » que prône l’Asbl, s’articulant autour du brassage culturel, de la solidarité, de l’amour de son prochain. L’éducation à la citoyenneté est un des aspects fondamentaux du projet. Par exemple, chaque matin au réveil, c’est la levée des couleurs Belges et Sénégalaises qui marque le démarrage des activités du jour.
Comment le projet est-il financé ?
A l’Athénée Royal de Virton, durant toute l’année scolaire, les élèves de 5ème secondaire participant au projet ont organisé diverses activités pour récolter des fonds destinés à l’achat du matériel sur place. Le voyage lui-même et les frais y afférents sont pris en charge par les élèves et leurs parents.
Au Sénégal, le projet, dénommé « Xaritoo » espérait aider les Belges dans ce financement. Grâce à une subvention du Ministère de la Jeunesse, la Construction citoyenne et du Ministère de la Culture et de la Communication du Sénégal, Assane DIAGNE souhaite organiser, à Virton, une foire d’artisanat sénégalais. Le visa ayant été refusé par l’Ambassade, il ne désespère pas de pouvoir se rendre à Virton en octobre prochain pour alors retrouver les jeunes, rencontrer les parents, et financer la continuation du projet.
L’école Lamane Nogmack FAYE du quartier Silmang à Thiès compte déjà deux classes réhabilitées. Cette année, une 3ème classe va l’être grâce à tous ces jeunes et leurs encadrants, qui, aidés et supervisés par des professionnels de la construction, se transformeront en maçons, mouleurs, ferrailleurs, charpentiers, peintres, …
L’organisation d’une foire artisanale à l’automne en Belgique permettrait d’installer dans cette classe une bibliothèque et une salle multimédia pour les enseignants et élèves de l’école, mais aussi pour les étudiants du quartier, depuis l’enseignement élémentaire à l’universitaire.
André LAURENT, Préfet de l’Athénée Royal de Virton, et François CULOT, Maire de Virton, sont déjà prêts à leur réserver un accueil aussi chaleureux que celui qu’ils offrent chaque année à nos adolescents.
Sur place, comment le camp se déroule-t-il ?
A leur arrivée à Dakar vendredi soir, le groupe virtonnais a été chaleureusement accueilli par le directeur de l’école Silmang où se déroule le camp-chantier, la présidente de l’APE (Association des Parents d’Elèves), le Président de MPC (Mouvement pour la Paix et la Citoyenneté), le Président de ASS (AND SUXALI SILMANG), deux associations locales du quartier, parties prenantes au projet, ainsi que le Secrétaire Exécutif de TDM et les jeunes Sénégalais.
Dès le lendemain, le salut aux drapeaux belge et sénégalais a officiellement ouvert le camp 2016. L’intégration a été rapide, dans une ambiance déjà très conviviale. Les rôles et responsabilités de chacun (tant pour les Belges que pour les Sénégalais) ont été répartis et le programme des activités amendé. Arrivés en plein ramadan, les Belges auront eu la chance, chaque soir, de partager la rupture du jeûne (le « ftour ») avec leurs amis Sénégalais, ainsi que la fête de fin de ramadan le 7 juillet. Durant le weekend, ils auront l’occasion de jouer un peu les touristes en visitant notamment l’île de Goré.
« Tout ce que l’on fait, on le fait ensemble, chacun s’y met, tout le monde y gagne, le peu de chacun, pour le bonheur de tous »

thiesinfohalf

1 Comment

  1. BEVER

    Félicitations à tous ces jeunes qui s’investissent dans ce beau projet.  Merci au Sénégal pour son accueil chaleureux.

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…