SÉNÉGAL : Le pays de paradoxes !

SÉNÉGAL : Le pays de paradoxes !

[template id= »821″]

 

Sigmund Freud nous a appris que « La justice sociale signifie qu’on se refuse à soi-même beaucoup de choses, afin que les autres y renoncent à leur tour ou, ce qui revient au même, ne puissent pas les réclamer. C’est cette revendication d’égalité qui constitue la racine de la conscience sociale et du sentiment du devoir ».

Pendant que le Président demande aux sénégalais de consentir des sacrifices pour sauver notre Sénégal, il convient qu’il en fasse de même à titre d’exemple. Selon Confucius, le prince est tenu de se comporter comme un homme de qualité, un sage (junzi), en montrant sans cesse l’exemple, car c’est par sa conduite d’homme vertueux qu’il mènera à terme la transformation bénéfique des «hommes de peu» (Xiao en).

Ainsi, son mandat céleste l’oblige à devenir un éducateur. C’est une vérité car gouverner par la vertu ne peut qu’apporter la vertu: Si un homme sait se gouverner lui-même, quelle difficulté aurait-il à gouverner l’État ?

Citoyennes et citoyens Sénégalais, battons-nous pour arracher notre liberté confisquée, car la liberté consiste, non pas seulement dans le droit accordé, mais dans le pouvoir donné à l’homme d’exercer, de développer ses facultés, sous l’empire de la justice et sous la sauvegarde de la loi.

Quand un gouvernement demande un sacrifice salarial aux fonctionnaires, il doit lui-même donner l’exemple, tout en évitant de cautionner que parallèlement, un ministre outrancier de ce même gouvernement, ne traite de cancres les fonctionnaires qui acceptent de survivre avec les salaires de misère, car les sacrifices ne sont pas faits pour une seule catégorie de citoyens !

Dans notre pays le salaire des fonctionnaires est pratiquement le même que celui des fonctionnaires maliens qui vivent pourtant dans un pays dont le niveau de vie est inférieur à celui du Sénégal.

Le paradoxe c’est qu’on remarque que dans le même temps le salaire des ministres et dirigeants politiques sénégalais est supérieur à celui des ministres de certains pays de l’Union Européenne, qui ont pourtant un niveau de vie en moyenne 8 fois supérieur à celui du SÉNÉGAL !

Dans notre pays les politiques prétendent aimer le peuple mais ils sont indifférents et ils méprisent sa misère. Au peuple qui croupit sous la souffrance, on demande des sacrifices qu’on n’est pas soi-même prêt à consentir !

Avec ce genre de comportements, on se dit être des hommes d’Etat, alors qu’on accepte de vivre dans l’opulence en s’offrant des privilèges et traitement démesurés, pendant qu’on est entouré d’un océan de misérables auxquels on est indifférent !

Quels drôles de serviteurs du peuple !

                                                                                                               Patrice SANE

                                                                                            Citoyen Sénégalais et Militant APR

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…