Sénégal : Ngaye Meckhé abrite la grande exposition de El SY; Une des plus grandes expositions d’art jamais organisée dans l’arrière pays au Sénégal

Sénégal : Ngaye Meckhé abrite la grande exposition de El SY; Une des plus grandes expositions d’art jamais organisée dans l’arrière pays au Sénégal

Ngaye Meckhé, la capitale de l’artisanat, abrite la grande exposition de El SY
Une des plus grandes expositions d’art jamais organisée dans l’arrière pays au Sénégal
MECKHE, Sénégal, 23 mars 2017/ — « Disso » tel est le thème de l’exposition de El hadji SY dit El SY qui déroulera du 25 mars au 25 avril 2017 à la Gare de Ngaye Meckhé et dont le vernissage se tient le 25 mars 2017 au même endroit.

En choisissant le thème de « Disso » qui renvoie à la notion de rencontre des cultures et de l’art, l’artiste El SY entend célébrer l’universalité au cœur des baobabs millénaires du Cayor.

« Je suis très heureux d’avoir eu l’opportunité d’instaurer le dialogue artistique et social en plein cœur du Sénégal », a déclaré El hadji SY lors de l’entretien qu’il a eu avec les autorités locales.

Cet événement, l’une des plus grandes expositions d’art jamais organisée dans l’arrière pays au Sénégal, contribuera largement à revitaliser l’art en milieu rural.

En choisissant Ngaye Meckhé pour faire éclore l’art contemporain, El SY veut renforcer les liens entre une riche tradition artisanale et la création artistique.

Selon le Dr Magatte WADE, Maire de la commune de Meckhé, le rendez-vous sera celui de l’Art et de l’Artisanat dont la symbiose posera les jalons de la création de «l’Ecole de Meckhé».

El Hadji Moussa Babacar SY, plus connu sous le surnom de ELSY, est né en 1954 à DAKAR.

El Sy a suivi la formation de la section d’arts plastiques de l’Institut National des Arts du Sénégal de 1973 à 1977. Il a débuté sa carrière comme peintre muraliste. Ses principales fresques sont des commandes d’état exécutées sur des édifices publics dakarois dans les années 1980. Il a été lauréat du concours de la mosaïque pour le Stade Léopold SENGHOR.

El Hadji Sy fait partie de la deuxième génération issue de « l’Ecole de Dakar », mais il a préféré au sens propre « donner un coup de pied » à ce legs en commençant par peindre avec ses pieds et redonner sa place au corps dans la peinture.

Au milieu des années 1980, El Sy expérimente de nouveaux matériaux, utilisant de rugueux sacs de riz en toile de jute dont il apprécie la texture poreuse et sur lesquels il applique parfois du goudron noir et de la cire de bougie. Il se distingue aussi par la taille de ses compositions.

Le travail d’El Hadji Sy est reconnu tant au Sénégal qu’à l’international. Ses œuvres se retrouvent dans les ventes aux enchères organisées par de grandes maisons en Europe et aux USA.

Plusieurs présentations d’envergure lui ont été dédiées à l’étranger comme dernièrement en 2015, au Weltkulturen Museum de Francfort sous le titre «EL HADJI SY: Painting, Performance, Politics».

El Hadji Sy a également été invité à la 31ème édition de la Biennale de Sao Paulo en 2014, à la Galerie Nationale de Prague en 2016 et au Centre d’art contemporain de Varsovie.

El Hadji Sy vit et travaille à Dakar au Sénégal. Il est pensionnaire du Village des Arts de DAKAR .

En collaboration avec Friedrich Axt, il a publié en 1989 une Anthologie des arts plastiques contemporains au Sénégal.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…