septembre 21, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

SÉNÉGAL – PÉTROLE : Thiesinfo avait parlé du pétrole Sénégalais depuis le 05 février 2014…

SÉNÉGAL – PÉTROLE : Thiesinfo avait parlé du pétrole Sénégalais depuis le 05 février 2014…

[template id= »481″]

SENEGAL – PETROLE : C’est depuis le 5 février 2014 que les 17 articles sur le pétrole ont été publiés régulièrement dans le site thiesinfo.com.

 

 

 1 – Cairn Energy cède 25% à ConocoPhillips sur trois blocs en offshore

 Cairn Energy a cédé à ConocoPhillips 25% des participations directes dans ses trois blocs contigus Rufisque, Sangomar et Sangomar Deep dans l’offshore du Sénégal, a annoncé le 1er août la compagnie listée sur London Stock Exchange. La compagnie également listée sur le National stock exchange of India a pu identifier, sur les trois blocs, des gîtes d’hydrocarbures grâce à l’évaluation des sismique 3D sur 2050 km2. Au terme de l’accord signé, Cairn Energy souligne qu’elle demeure opérateur avec 40% des participations dans les blocs durant la phase d’exploration, contre 10% pour la compagnie sénégalaise Petrosen. La campagne d’exploration en perspective a ciblé un bloc qui contiendrait plus de 1,5 milliard de barils de ressources que devra prouver le programme de forage de deux puits devant démarrer au premier semestre 2014 avec la plateforme Cajun Express.

 2 – Cairn Energy opérera sur 3 blocs au large du Sénégal

 La compagnie Cairn Energy PLC prend une participation de 65% sur les blocs offshore de Rufisque, Sangomar, et Sangomar Deep sur lesquels un certain nombre de perspectives favorables ont été identifiées par la compagnie de Melbourne FAR Ltd, qui conservera 25% des parts. Le solde restera à la société de l’Etat sénégalais Petrosen.  Un premier puits pourrait être foré dès 2014, financé par Cairn à 100%.  Cairn remboursera également 72,2% des 10 millions de dollars déjà investis par FAR sur les blocs et financera la suite du développement selon le même pourcentage.  Les trois blocs représentent au total 7490 kilomètres carrés dont 2050 sont déjà couverts par une étude sismique 3D.

 3 – Cairn Energy prévoit pour 2014 le forage  sur les blocs  Rufisque, Sangomar et Sangomar Deep

 La société Cairn Energy commencera, en début d’année 2014, le forage du premier puits sur l’un des blocs de Rufisque, Sangomar et Sangomar Deep dans l’offshore du Sénégal. Selon son partenaire, la société First Australian Resources (FAR Ltd), la compagnie s’est engagée pour un contrat de forage à long terme avec la plateforme Cajun Express de Transocean. Selon les termes de leur accord, Cairn Energy PLC, compagnie de production et de distribution d’énergie basée à Édimbourg, obtiendra 65% des intérêts et le statut d’opérateur, à la condition qu’elle finance à 100% les coûts d’un puits d’exploration d’essai à hauteur de 80 millions de dollars.

 4 – FAR Ltd est financièrement armée pour passer au forage offshore

  Le pétro-gazier FAR Ltd a désormais une bonne santé financière pour entamer son programme de puits d’exploration dans l’offshore du Sénégal où elle est en contrats d’amodiation avec ConocoPhillips et Cairn Energy. Le 11 février, la compagnie d’exploration, listée sur ASX et disposant d’une vaste zone de licences d’exploration en Afrique, a annoncé avoir obtenu 5 millions $ de Capricorn Senegal Ltd, filiale de Cairn Energy, dans le cadre de leur contrat d’amodiation. Il s’agit d’une belle opportunité pour FAR Limited qui devra démarrer au premier trimestre 2014 le premier puits d’exploration, ciblant des ressources de 1,5 milliard de barils, inscrit dans son programme portant sur le forage de deux puits consécutifs. Au terme desdits amodiations, FAR Ltd possède 15% d’intérêts dans le permis d’exploration à côté de ConocoPhillips (35%), Cairn Energy (40%) et de la compagnie sénégalaise Petrosen qui y a un carried interest de 10%.

 5 – Cairn Energy va forer en avril le puits  d’exploration FAN-1 sur Sangomar

 Cairn Energy Plc, compagnie d’exploration et de production pétrolière, mettra le cap sur l’offshore du Sénégal où elle prévoit d’entamer dès avril le forage du puits d’exploration FAN-1 sur le bloc Sangomar. FAN-1 atteindra un objectif comportant des pièges stratigraphiques et structuraux qui « recèleraient de nombreux et épais réservoirs clastiques de bonne qualité », a expliqué le 17 mars la compagnie britannique listée sur le London Stock Exchange qui détient 40% d’intérêt opérateur dans les blocs Sangomar Deep et Rufisque. C’est le premier de la série de puits prévus sur les blocs Sangomar, Sangomar Deep et Rufisque, aussitôt la démobilisation de Cairn du puits d’exploration marocain JM-1 qui a intercepté de l’huile lourde sur un intervalle 110m dans une formation du Jurassique supérieur. Le 18 mars, Simon Thomson, CEO de Cairn Energy, a précisé que la compagnie exécutera en 2014 un programme de forage actif avec une stratégie d’exploration focalisée sur de nouvelles terres et des bassins matures attractifs.

 6 – Cairn Energy entame FAN-1 pour tester un potentiel pétrolier de 9000 millions de barils

 Les  travaux du forage du premier puits d’exploration FAN-1 ont démarré dans le prospect North Fan, à une profondeur d’eau de 1500 m, sur le bloc Sangomar. Ce puits, le tout premier en eau profonde au Sénégal, testera le potentiel d’une structure qui recèlerait environ 900 millions de barils de pétrole.  C’est ce que révèle le 17 avril le pétro-gazier australien FAR Ltd qui détient 15% dans ce puits, en joint-venture avec Cairn Energy Plc (40%), ConocoPhillips (35%) et Petrosen (10%). Le forage de FAN-1, au moyen de Cajun Express, un navire de forage de 5e génération arrivé sur le site le 12 avril, durera deux mois. Capricorn Senegal Ltd, filiale entièrement détenue par Cairn Energy Plc, est l’opérateur de ce puits qui sera suivi, à terme, d’un second forage.

 7 – Deux puits offshores mettent Far Ltd en « position enviable » au Sénégal

 Far Ltd, détenant à  15% les blocs Sangomar Deep, Sangomar et Rufisque, dans l’offshore du Sénégal, se trouve aujourd’hui dans une « position enviable» avec la poursuite du programme de forage sur les puits FAN-1 et SNE-1, respectivement à une profondeur d’eau de 1427 m et 1100m, a estimé, le 15 mai, Cath Normann, DG du pétro-gazier australien listée sur ASX. Le forage concluant de l’un ou l’autre puits dans l’offshore du Sénégal « sera capital et pavera la voie à un vaste programme de forage de suivi », a-t-il souligné, faisant état de son souhait de dupliquer ce qu’il indique déjà comme un « succès phénoménal » au Kenya où la compagnie est engagée dans un processus d’amodiation. Le puits FAN–1, en cours de forage avec le navire Cajun Express de 5e génération, devra tester une structure qui recèlerait environ 900 millions de barils de pétrole. Le second puits, SNE-1, contiendrait des ressources exploitables non ajustées d’environ 1,5 milliards de barils. Cairn Energy Plc en est opérateur. Il détient 40% d’intérêt des blocs Sangomar Deep, Sangomar et Rufisque, dans un partenariat de joint-venture avec ConocoPhillips (35%), FAR Ltd (15%) et la compagnie sénégalaise Petrosen (10%).

 8 – La ministre Ndoye Seck invite les pétro-gaziers à tenter leur chance au Sénégal

 Séduit par les découvertes pétrolières dans les pays du Golfe du Guinée, le Sénégal croit en un fort potentiel dans son sous-sol et appelle les compagnies pétrolières à rejoindre celles qui ont osé l’aventure sur son onshore et offshore. « Nous encourageons les autres compagnies internationales à venir faire de la recherche, parce que les découvertes pétrolières au niveau des pays qui nous entourent nous donnent des raisons d’être optimistes », a déclaré mercredi la ministre de l’Energie, Maimouna Ndoye Seck, rapporte APS. Déjà, elle fait état que onze compagnies internationales spécialisées dans la recherche pétrolière sont à pied d’œuvre, trois en onshore et 8 en offshore, pour révéler de nouveaux gisements devant relever le potentiel en hydrocarbures jusque-là mis en évidence au Sénégal. « Il y a aussi des sociétés britanniques, anglaises et australiennes qui s’activent au niveau du bloc de Rufisque sur le site où les opérations de forage en offshore se déroulent », a précisé Mme Ndoye Seck. Sur 16 blocs de recherche pétrolière délimités par le Sénégal, 11 sont occupés par de grandes compagnies dont Far Ltd qui détient à 15% les blocs Sangomar Deep, Sangomar, Rufisque dans l’offshore. Dans son récent rapport d’activité, Far Ltd a annoncé être aujourd’hui dans une « position enviable» avec la poursuite du programme de forage des puits FAN-1 et SNE-1 qui recèleraient respectivement 900 millions de barils de pétrole et des ressources exploitables non ajustées d’environ 1,5 milliards de barils.

 9 –  KENYA : FAR lève 8 millions $ pour dupliquer son succès de l’offshore sénégalais

 La compagnie FAR Ltd, détenant des intérêts dans l’onshore et l’offshore du bloc L6 dans le bassin Lamu au Kenya, s’apprête à lever un capital-actions de 8 millions de dollars avant déduction de frais. Les fonds levés serviront au « financement des activités d’exploration offshore, y compris l’accélération de l’évaluation de la zone pétrolière du récif de Miocène dans laquelle la compagnie dispose d’importants avoirs fonciers, et des besoins généraux », a expliqué le 2 juin le pétro-gazier. La compagnie, listée sur ASX, placera, à cet effet, au total 200 millions nouvelles actions ordinaires pour cette levée de fonds dans laquelle Bell Potter Securities Ltd intervient comme l’arrangeur principal. Le placement, dont la négociation interviendra le 10 juin, représentera environ 7,4% du capital social élargi de la compagnie qui « envisage d’exécuter un programme de forage d’envergure au Kenya », après son « succès dans l’offshore du Sénégal », a annoncé Cath Norman, DG de Far Ltd.

 10 – FAR intercepte du gaz et du pétrole avec FAN-1 dans l’offshore

 Le puits d’exploration FAN-1, sur le prospect North Fan dans l’offshore du Sénégal, a intercepté un niveau élevé de gaz et de fluorescence dans un objectif secondaire à faible profondeur, a annoncé le 27 août FAR Ltd. Le pétro-gazier listée sur ASX fait état également de la présence de pétrole confirmée, dans ce puits qui a atteint une profondeur de 4402 m, par le programme d’enregistrement des données. Le forage « se poursuivra jusqu’environ 5000m et les résultats concluants ne seront disponibles qu’à la fin des opérations et de l’analyse complète des données », a-t-elle dit. « La présence de pétrole dans l’objectif secondaire est cruciale dans la compréhension géologique de la marge et est significative, d’autant plus qu’elle confirme l’existence d’un bon système qui génère des hydrocarbures », a commenté Cath Norman, Dg de FAR. FAR et ses partenaires voudraient tester avec  FAN-1  une structure supposée de contenir 900 millions de barils de ressources de pétrole récupérables non ajustées dans le prospect North Fan situé à un niveau d’eau de 1500 m. Au Sénégal, Far Ltd détient à 15%  les blocs Sangomar Deep, Sangomar, Rufisque, contre 40% pour l’opérateur Cairn Energy PLC, 35% pour ConocoPhillips et 10% pour la compagnie sénégalaise  Petrosen.

 11 – PÉTROLE : Cairn Energy découvre un réservoir de 29m de pétrole net à 100 km au large du Sénégal

 Cairn Energy Plc, le major européen de l’exploration et de la mise en valeur du gaz et du pétrole, et ses partenaires de joint-venture ont découvert un réservoir de pétrole net de 29m dans du grès du Crétacée avec le puits d’exploration FAN-1 à 100 km au large du Sénégal. Annonçant cette découverte le 7 octobre, la compagnie, opérateur du bloc, a souligné que le puits a atteint une profondeur total de 4927m, dans une zone de 1427m de profondeur d’eau, sur le bloc offshore Sangomar Deep et qu’aucune présence d’eau n’a été signalée dans un gisement de pétrole brut de plus de 500m. « La découverte du pétrole avec le puits FAN-1 est un événement important pour le Sénégal et la joint-venture », a commenté Simon Thomson (photo), CEO de Cairn, faisant état d’un « substantiel réservoir de pétrole » qui démontre le potentiel de prospection du bloc.

Les premières analyses des échantillons de pétrole ont révélé des types de pétrole variant de 28° API à 41° API. Les partenaires de joint-venture sont déjà à l’œuvre, apprend-on, pour déterminer les activités de suivi qui interviendraient à partir de 2015 afin de déterminer l’étendue des ressources découvertes. Cairn Energy Plc détient 40% d’intérêt dans trois blocs offshores Sangomar Deep, Sangomar Offshore et Rusifique couvrant au total 7490 km2 au Sénégal, contre 35% pour ConocoPhillips, 15% pour  FAR Ltd et 10% pour la compagnie nationale Petrosen.

 12 – GUINEE BISSAU : Oryx Petroleum signe pour un autre PSC sur le pétrole d’AGC

 Oryx Petroleum Corporation Ltd, cotée Toronto, a obtenu 85% d’intérêt opérateur dans la licence AGC Central couvrant 3150 km2, à une profondeur d’eau allant de 100 à 1500 m, dans la zone de développement commune offshore entre le Sénégal et la Guinée-Bissau. La compagnie d’exploration pétrolière, présente en Afrique et au Moyen-Orient, a annoncé le 16 octobre cette acquisition et la signature du nouvel accord de partage de production sur AGC Central que le Sénégal et la Guinée-Bissau ont approuvé par décrets présidentiels. Selon cet accord de partage de production dans lequel l’entreprise AGC détient 15% d’intérêt, Oryx Petroleum Corporation devra acquérir des données sismiques 3D sur 750 km2 dans une phase initiale d’exploration de trois ans. « Nous sommes heureux d’avoir élargi notre présence dans la zone AGC », a commenté Michael Ebsary, CEO d’Oryx Petroleum qui détient déjà 85% d’intérêt dans la partie à faible profondeur de la zone, AGC Shallow, comprenant les découvertes de pétrole lourd Dome Flore et Dome Géa. Oryx Petroleum Corporation Ltd détient des actifs, entre autres, au Nigeria et au Congo où elle a découvert, en 2013, un gisement d’huile lourde de 14° API dans la concession Eléphant de la zone de licence Haute Mer A.

 13 – Dolphin Geophysical va explorer au large des côtes sénégalaises

 La compagnie norvégienne Dolphin Geophysical, spécialisée dans la prospection sismique pétrolière, a signé un contrat avec Petrosen, société nationale pétrolière sénégalaise, pour une campagne sismique 3D multi-clients sur une superficie de 3600 km2 au large du Sénégal. L’opération commencera début mars avec le navire Polar Duke. Déjà en 2011, Dolphin Geophysical avait recueilli des données sismiques 2D dans ce même secteur. Dolphin annonce également d’autres contrats pour le Polar Duke et l’Artemis Artic. Selon Atle Jacobsen, PDG de la compagnie, son carnet de commandes serait rempli jusqu’à la fin de ce troisième trimestre 2012 : « Ces attributions de contrats prouvent le dynamisme du marché sismique 3D ».

 £15 – Dolphin Geophysical décroche un contrat de sismique 3D offshore sur 7000 km2

 Dolphin Geophysical  a décroché un contrat d’acquisition et de traitement de sismique 3D SHarp Broadband sur 7000 km2 dans l’offshore du Sénégal, apprend-on le 4 septembre. La compagnie Dolphin Group ASA, un grand acteur des services de  géophysique marin coté à Oslo, n’a pas révélé la valeur de ce contrat obtenu auprès de Kosmos Energy, le major de l’exploration et de la production pétro-gazière coté à New-York. « Nous sommes ravis d’obtenir ce vaste contrat d’acquisition et de traitement de sismique 3D  auprès de Kosmos Energy, un titulaire de premier plan de superficie dans la partie nord -ouest de l’Afrique  », a commenté Atle Jacobsen,  CEO de Dolphin, le 4 septembre. Il s’agit du premier du genre pour la compagnie avec Kosmos Energy mais son cinquième sondage au Sénégal, a précisé M. Jacobsen. Le navire de grande capacité Polar Duchess a déjà démarré les opérations de sondage qui s’achèveraient au bout de quatre mois, selon Dolphin Geophysical AS. FIN

 16 – AFRIQUE DE  L’EST : Un major pétrolier contracte Dolphin Geophysical pour 4 mois de sismique 3D offshore

 Dolphin Geophysical AS, compagnie norvégienne de services de géophysique marin, exécutera à partir de septembre prochain un sondage sismique 3D dans l’offshore de l’Afrique de l’Est où les compagnies pétro-gazières rivalisent par d’intenses activités d’exploration. Le contrat durera 4 mois et a été attribué par une « grande compagnie pétrolière », a annoncé le 31 mars Dolphin Geophysical qui a maintenu confidentielle l’identité de la compagnie et la valeur du marché obtenu. Dolphin Geophysical est une compagnie du groupe Dolphin Group ASA, listé sur Oslo Stock Exchange, qui dispose d’une flotte de navire de dernière génération de grande capacité sismique. Dolphin Geophysical AS est déjà, en Afrique du Nord, sur un contrat avec la filiale marocaine du pétro-gazier britannique Chariot Oil & Gas Ltd. Elle devrait démarrer, début de ce mois d’avril,  un sondage sismique 3D de 1700 km2 sur le bloc offshore Mohammedia Reconnaissance.

 17 – HYDROCARBURES : Cairn Energy découvre une colonne de 95 m de brut dans SNE-1

 Cairn Energy, compagnie d’exploration et de production pétrolière cotée à Londres, a fait la découverte d’une colonne de 95 m de pétrole brut avec une couverture de gaz dans le second puits, SNE-1 à environ 100 km du bloc Sangomar, sur son programme d’exploration dans l’offshore du Sénégal. Elle a annoncé cette découverte le 10 novembre, soulignant avoir intercepté du pétrole de grande qualité, soit 32°API, dans un excellent réservoir recelant du pétrole net de 36 m. « C’est une importante découverte de pétrole pour Cairn et le Sénégal. Sur la base des estimations préliminaires, c’est une découverte commerciale et elle ouvre un nouveau bassin dans la marge de l’Atlantique », a commenté Simon Thomson, CEO de Cairn Energy. Selon le major pétro-gazier européen, les premières estimations indiquent des ressources contingentes récupérables variant entre 150 et 670 mmbbls dans ce puits qui ciblait un prospect situé à une profondeur de 3000 m.

Le puits est foré à un niveau d’eau de 1100 m et confirme la présence d’hydrocarbures dans des objectifs clastiques du Crétacé similaires aux sables pétrolifères du puits FAN-1, situé à 24 km plus loin, dans lequell’opérateur Cairn avait annoncé la découverte du pétrole du type de 28° API à 41° API. Les résultats définitifs des deux puits orienteront, apprend-on, le programme d’exploration à venir de Cairn et ses partenaires visant à déterminer l’étendue des hydrocarbures mais aussi les activités additionnelles prévues à partir de 2015. Cairn Energy Plc détient 40% d’intérêt dans trois blocs offshores Sangomar Deep, Sangomar Offshore et Rusifique couvrant au total 7490 km2 au Sénégal, contre 35% pour ConocoPhillips, 15% pour  FAR Ltd et 10% pour la compagnie nationale Petrosen.

 

 

 Thiesinfo.com Archives avec Agence Ecofin

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage