septembre 25, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

SERIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE : «Nous soutenons le pouvoir en place, mais cela ne nous empêche pas de reconnaître nos amis»

SERIGNE ABDOUL AZIZ SY AL AMINE : «Nous soutenons le pouvoir en place, mais cela ne nous empêche pas de reconnaître nos amis»

[template id= »821″]

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a exhorté Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du parti socialiste (Ps), à aller à la conquête du pouvoir, dans la paix, pour préserver la stabilité du pays car : «Celui qui conquiert le pouvoir par les armes, le perdra aussi par les armes».

Après s’être recueilli, hier, dans le mausolée de Serigne Babacar Sy, Ousmane Tanor Dieng, secrétaire général du parti socialiste (Ps), a été reçu par Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, porte-parole du khalife général des Tidianes, tout de vert vêtu.

Ousmane Tanor Dieng a signalé à Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, comme il le fait chaque année, être venu renouveler son acte d’allégeance à la famille de Serigne Babacar Sy, en cette période de célébration du «Gamou». Il est aussi venu recueillir des prières pour le Sénégal et pour Serigne Cheikh Ahmed Tidiane Sy Al Maktoum. «10 ans auparavant, je suis parti voir Serigne Cheikh Tidiane Sy Al Maktoum en compagnie de Mame Bounama Sall. Je l’ai interrogé sur son état de santé. Il m’a alors dit : «A un vieillard, on doit demander où il a ressenti des douleurs pendant son sommeil, puisque la vieillesse est déjà une maladie. Serigne Cheikh est un puits de savoir. Il discute toujours de philosophie, d’économie et de bien d’autres sciences. Vous aussi, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, vous avez la même ouverture. Nous sommes venus renouveler notre acte d’allégeance. Le Sénégal est un pays stable, qui a la chance d’être épargné des troubles que traversent les pays de la sous région. Nous avons cette chance, parce que nos illustres marabouts ont prié pour le Sénégal. Je vous prie de prier pour ce pays. Quand le Sénégal vit une certaine tension, il est toujours bon que les chefs religieux parlent au peuple pour apaiser. Nous sollicitons vos prières pour la paix au Sénégal. Le Sénégal ne peut pas se développer sans la stabilité», a dit Tanor Dieng.

Sur un ton taquin, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a fait observer son habillement du jour, aux couleurs du parti socialiste. «Vous voyez que je suis habillé en vert pour vous accueillir», blague-t-il. Il a ensuite replongé ses hôtes dans l’histoire politique du Sénégal, avec une érudition remarquable. Il a invité les acteurs politiques à un grand rassemblement, malgré leurs divergences et leurs différences, pour préserver la paix au Sénégal en cette période où il y a un peu d’agitation politique. «Il faut que les politiques aient les meilleures relations possibles et que les préoccupations des populations soient leur seul souci», a-t-il recommandé. «Ousmane Tanor Dieng est un homme de parole. Personne ne peut le dévier de son chemin car il respecte toujours ses engagements. Ainsi, je suis honoré de votre visite. Ce pays est le nôtre. Cheikh Ahmed Tidiane Chérif a écrit à ses fidèles pour les inciter à préserver leur religion. Il leur a dit aussi d’avoir les meilleurs rapports avec les hommes d’Etat. Toutefois, il nous recommande de ne pas trop leur ouvrir notre intérieur car si vous leur montrez votre visage, ils vous corrompent. Mais nous ne pouvons que soutenir l’Etat. Dieu donne le pouvoir à qui Il veut. Donc, nous acceptons le décret divin, mais cela ne nous empêche pas de reconnaître nos amis. Nous avons beaucoup  d’estime pour Ousmane Tanor Dieng. C’est un homme de paix», a confié Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine.

Qui a invité Ousmane Tanor Dieng à travailler pour la cohésion sociale. «Un pays ne peut prospérer que dans la paix. Je l’ai dit aux étudiants qui sont venus me voir. Le changement ne peut se faire avec des armes car qui prend le pouvoir par les armes, le perdra par les armes. Vous cherchez le pouvoir, cherchez-le dans la paix. Dieu donne le pouvoir à qui Il veut», dit-il.

Al Amine : «J’ai conseillé à Macky Sall d’être patient, parce qu’il n’a pas encore vu le khalife»

Comme il l’a fait avec Macky Sall, Al Amine a exhorté Ousmane Tanor à la patience. «Ce que vous cherchez, cherchez-le dans la paix. Ceux qui veulent vous pousser vers le chaos sont incultes. La Syrie, l’Egypte et la Tunisie ont été détruites pour les mêmes raisons. Pour ce dernier pays, les jeunes détiennent le pouvoir. Un jeune ne peut pas voir plus loin que le bout de son nez. Et un vieil homme peut voir, assis, ce qu’un jeune debout ne peut voir», souligne-t-il. «Vous êtes un artisan de la paix, parce que vous cherchez toujours le pouvoir avec intelligence et diplomatie. Nous vous en félicitons, parce que vous contribuez toujours à la stabilité du pays. Votre venue n’est pas politique. Vous êtes chez vous ici. Le Ps est un parti ami de la famille. Cela remonte à Serigne Babacar Sy.»

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine a regretté qu’Ousmane Tanor Dieng n’ait pas trouvé le khalife des Tidianes à Tivaouane, cloué au lit par l’âge et la maladie. «Je vous dis la même chose, puisqu’il s’agit d’une recommandation du khalife. Il m’a demandé de dire à Macky Sall que son état de santé ne lui permettait pas de se déplacer. Serigne Cheikh m’a dit : «Vous, Serigne Abdoul, vous êtes aussi malade. Comment va votre arthrose ? Je lui ai demandé comment il a su que j’avais une arthrose à la colonne vertébrale. C’est votre médecin qui m’a informé, a-t-il répondu. J’ai donc dit à Macky Sall d’être patient, puisqu’il n’a pas pu voir le khalife. Serigne Cheikh a recommandé à Serigne Mbaye Sy Mansour, à Maodo et à Pape Malick Sy, de se donner la main et de travailler pour l’intérêt de la Nation et de la «Tarikha». Tanor, vous avez le salut du khalife. Je vous souhaite longue vie. Dans la vie, rien n’est facile. En Avant», a encore confié Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine.

Rapports heurtés entre Senghor et Serigne Cheikh

Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine est aussi revenu sur le séjour carcéral du khalife des Tidianes, qui a été emprisonné par le Président Léopold Sédar Senghor, avec qui il entretenait des rapports très heurtés. «Serigne Cheikh Ahmed Tidiane a été emprisonné par Senghor. Qui a pensé qu’avec la disparition de Serigne Babacar Sy, on perdrait notre force. Ce qui n’avait pas plu à Serigne Cheikh, qui le manifestait à chaque occasion. Lorsqu’il a été élargi de prison, Serigne Fallou lui a envoyé un émissaire pour qu’il vienne le voir à Touba. Il m’en a parlé. Je lui ai dit de répondre à l’appel de son père. A Touba, Serigne Fallou lui a dit d’arrêter d’affronter Senghor, parce que les chefs religieux avaient prié pour lui. Mieux, il lui a recommandé d’encadrer Senghor et de lui tracer une voie droite pour qu’il ne dévie pas», a-t-il rapporté.

 

source l’observateur

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage