AIS

Sévèrement critiqué par un communiquant Thiessois, le Fopica décentralise en formant des cinéastes Thiessois

l’intervention musclée d’un communiquant Thiessois devant la directrice du centre culturel médusée, le savonnage des représentants du FOPICA lors d’une rencontre avec les acteurs des médias au centre culturel de Thies a véritablement porté les fruits escomptés.

Ce dernier avait dénoncé avec véhémence la ségrégation notoire décelée dans la répartition des financements du FOPICA destinés aux seuls acteurs de la capitale qui bénéficiaient de tous les privilèges au détriment des acteurs des médias des régions. Cette année, le Fopica a rectifié le tir en finançant un projet Thiessois important de formation des (réalisateurs, metteur en scène…) dans le domaine des techniques de l’audio visuel, théâtre, Cinéma…

Cette fois, Thies n’a pas été laissé en rade, parce que le FOPICA a financé un projet de formation proposé par Colombe vision, une entreprise dirigée par Maguette Thiam: Une première, qui a permis de former 22 jeunes de la région de Thies au métier du Cinéma au grand bénéfice de la capitale du rail qui représente un véritable grenier culturel d’acteurs des arts dramatiques et du cinéma.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…