BBY THIES

SPORT : Les infrastructures sportives de Thiès fermées à la lutte ?

SPORT :  Les infrastructures sportives de Thiès fermées à la lutte ?
Negoce

‘’La lutte est notre sport national ‘’ entend-on souvent dire par les férus de ce sport, le seul non importé dans notre pays. La lutte, plus qu’une simple activité sportive, est partie intégrante des pratiques coutumières et traditionnelles chez presque l’ensemble des ethnies qui composent la nation sénégalaise.  Elle est pratiquée sur toute l’étendue du territoire national sous sa forme traditionnelle. Si elle n’est pas la première discipline sportive à côté du football, par le nombre de licenciés, elle l’est du moins par sa popularité, l’engouement qu’elle suscite auprès de la population, mais aussi et surtout pour son apport social, particulièrement dans la lutte contre la pauvreté. Pourtant à Thiès, la pratique de la lutte serait menacée, pour refus de mise à disposition des d’infrastructures existantes aux promoteurs. Cette décision des responsables des stades Maniang Soumaré et du Champ des courses se justifieraient, selon eux, par une incompatibilité de la nature des aires de jeux et de la pratique de la lutte.
Notons cependant qu’à Dakar, les stades Demba Diop et Iba Mar Diop ne cessent d’accueillir des galas de lutte et pas des moindres. Il faut surtout faire remarquer que la contribution de la lutte dans les efforts de préservation des infrastructures sportives est de loin la plus importante de toute autre discipline sportive(droits d’organisation, taxes municipales). Nous osons espérer que les autorités en charge de ces lieux de sports reviendront à une meilleure compréhension de l’impact de la lutte dans la société sénégalaise.

Abibou DIALLO

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…