octobre 20, 2017

BBY THIES

SPORTS : Comment se déroulent les navétanes à THIES avec l’ODCAV?

Interview de M. Ousseynou Diawara, premier vice-président chargé de la Commission de la Qualification, des Règlements et Pénalités (CQRP) de l’Organisme Départemental de Coordination des Activités de Vacances (ODCAV) de Thiès

SPORTS :  Comment se déroulent les navétanes à THIES avec l’ODCAV?

M. Ousseynou Diawara, premier vice-président chargé de la Commission de la Qualification, des Règlements et Pénalités (CQRP) de l’Organisme Départemental de Coordination des Activités de Vacances (ODCAV) de Thiès a bien voulu répondre à nos questions.

Thiès info : Quelles sont les activités de l’ODCAV ?
Ousseynou Diawara :
Nous organisons des navétanes c’est-à-dire des matches de football à l’échelle zonale puis départementale. La zone est la structure immédiatement inférieure à l’ODCAV. Ce sont les zones qui composent l’ODCAV et les ASC forment les zones. Les trois ODCAV (Thiès, Mbour et Tivaouane) forment l’Organisme Régional de Coordination des Activités de Vacances (ORCAV) dirigé par M. Bailo Basse, premier vice-président de l’Organisme National de Coordination des Activités de Vacances (ONCAV).Nous organisons des activités sportives et socio-éducatives. Pour les activités sportives, nous organisons des matchs de football, de basketball et de handball. En plus du football, chaque ODCAV décline une seconde discipline sportive après le football.
Nous menons aussi des activités dans le cadre de l’environnement et de la santé. Nous travaillons avec les districts sanitaires de Thiès. Le Préfet du département fait appel à nos services souvent pendant les campagnes de lutte contre le paludisme, l’Ébola et la tuberculose. C ‘ est avec le volet tuberculose que la façade de l’ODCAV de Thiès a été embellie.
Pour les activités socio-éducatives, nous faisons du théâtre avec les ASC de Bayal et Aiglon et les thèmes traités sont donnés au niveau national. Un exemple de thème : développer la culture citoyenne.

Thiès info : Est-ce que vous bénéficiez de financements pour mener vos activités de l’ODCAV ?
Ousseynou Diawara :
Il n’y a pas de financement. Nous fonctionnons avec les moyens du bord. Nous vendons les cartes d’abonnement pour l’accès au stade. Les droits d’affiliation, de ré affiliation, de démission, le produit de la vente d’imprimés nous permettent de réunir des fonds. Pour avoir une idée des cartes d’abonnement : 250 cartes sont confectionnées par l’ODCAV qui prend et reverse 90 cartes à raison de 10 cartes par zone. Les zones vendent les cartes à 12 500 francs la carte. Elles versent le cinquième : 25 000 francs à l’ODCAV et gardent le reliquat de 100 000 francs. Les 9 zones gardent 900 000 francs et versent à l’ODCAV 225 000 francs. Il faut dire que la subvention de l’ONCAV est insignifiante pour les 45 ODCAV du Sénégal. Les communes subventionnent les ASC et parrainent les finales de zones appartenant à leur territoire.

Thiès info : Quel est le mode de rémunération des agents de l’ODCAV ?
Ousseynou Diawara :
Les permanents : les administratifs et les financiers c’est-à-dire le Secrétaire Général, les 2 Secrétaires Généraux adjoints et le Secrétaire administratif doivent assurer la permanence. Ils sont pris en charge par la structure qui leur donne un taux forfaitaire de 45 000 francs.
Les non permanents : le Président et le Vice-Président ont droit à des indemnités de transport et de communication pour la structure.

Thiès info : L’ODCAV rencontre t’elle des difficultés?
Ousseynou Diawara :
Les difficultés sont liées au problème de moyens. Nous avons d’énormes difficultés avec les collectivités locales pour les subventions de nos ASC. Elles tardent à se manifester. Par contre nous saluons certaines collectivités locales surtout dans le département qui s’investissent énormément dans les activités de l’ODCAV. Nous prenons comme exemple le maire de Ngoudiane Mbaye Dione, le maire de Pout Moustapha Sarr, le maire de Djander Alassane Ndoye, le maire de Cayar Diassé Ka, le maire de Thiès-Est Pape Bassirou Diop pour ne citer que ceux-là.

Thiès info : Quelle est la date de démarrage des activités ?
Ousseynou Diawara :
Au lendemain de la fermeture des démissions et ré affiliation, nous démarrons les activités. Elle a lieu le 02 aout et nous avons débuté le 03 aout 2017. L’objectif est zéro violence.

Thiès info : Parlez nous de vos perspectives ?
Ousseynou Diawara :
Nous voulons la formation administrative des structures. Nous voulons aussi organiser des séminaires de formation des activités socio-économiques. En effet, il y a un grand nombre de projets qui nécessitent la formation des membres des ODCAV et des ASC. Nous ambitionnons de rencontrer le service des Eaux et Forêts dans le but d’œuvrer à la sauvegarde de l’environnement et à la protection de la nature.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.