TABASKI 2015, LES IMAMS SE PRONONCENT SUR DES PROBLEMES BRULANTS DE L’HEURE.

TABASKI 2015, LES IMAMS SE PRONONCENT SUR DES PROBLEMES BRULANTS DE L’HEURE.

En ce vendredi 25 septembre 2015, les fidèles musulmans ont pris d’assaut les mosquées dés les premières heures de la matinée, pour célébrer l’AÏD EL KEBIR. Occasion saisie par la quasi-totalité des imams, pour rappeler, au cours de leurs sermons, tout le sens qu’il faut donner à la fête de la Tabaski, mais aussi pour se prononcer sur des problèmes préoccupants de la société. Pour ces hommes de Dieu, le geste d’Abraham qui a voulu égorgé son fils Ismaël sur recommandation de son seigneur et avec le consentement de son épouse Hadiara, symbolise d’abord, la foi en Dieu d’un père de famille et du respect de la parole donnée :le sacrifice promis à Allah, ensuite, l’entière soumission d’une épouse envers son époux et d’un enfant envers ses parents. Dans le chapitre des problèmes d’actualité, les imams ont compati à la déception des candidats au pèlerinage qui n’ont pu rallier la Mecque, victimes de
dysfonctionnements liés à l’organisation du Hajj. Ils ont recommandé à l’état de revoir les impairs notés dans l’organisation du pèlerinage à la Mecque et de mettre dans la commission nationale, maîtresse d’œuvre, des hommes et des femmes capables de mener à bien, les tâches qui leur seront assignées. Ils ont en outre, élevé la voix pour se plaindre de la consommation d’alcool et de l’usage de drogue observés chez un nombre de plus en plus grandissant chez les jeunes mais aussi et surtout de l’insécurité galopante qui règne dans nos villes avec des cas récurrents de meurtres. A ce sujet, ils ont réclamé vivement la restauration de la peine de mort. Parlant des inondations, les prêcheurs ont reconnu qu’elles sont dues en grande partie à l’intervention anarchique de l’homme dans son environnement : non respect des normes d’habitation, défaut d’assainissement des surfaces habitées, mauvaise utilisation
des caniveaux existants ou encore, carrelage et pavage des voies d’eau, empêchant l’infiltration correcte de celle-ci dans le sol, l’obligeant à dévier de son cours et à créer des dégâts et beaucoup de désagréments aux populations. Ils ont en outre souligné le comportement trop «’’ bureaucratique’’ des ingénieurs, experts dans ce domaine et censés apporter des solutions pour mettre un terme sinon minimiser ce fléau qui hante le sommeil de beaucoup de nos concitoyens en période d’hivernage. Enfin, les imams ont souligné l’irresponsabilité des jeunes qui n’ont d’autres activités que celles de rivaliser d’habileté dans la danse et la manière indécente de porter leurs pantalons, appelée ‘’check down’’.
GABOUNE THIESINFO

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…