septembre 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

THIES – CONSULTATIONS MEDICALES A PEYKOUCK – Des cas suspects de lèpres détectés dans la commune de Fandène

THIES – CONSULTATIONS MEDICALES A PEYKOUCK – Des cas suspects de lèpres détectés dans la commune de Fandène

[template id= »821″]

On pensait seulement trouver la lèpre dans le village de recasement des lépreux de Touba Peykouck. Les statiques des Journées médicales de ce village de reclassement ont permis de détecter plusieurs cas suspects de lèpre dans les autres villages de la commune de Fandène.

Les 72 heures des Journées médicales du village de reclassement social des lépreux de Peykouck, situé à la sortie de la ville de Thiès, sur la route de Khombole, ont été closes, hier, par le Groupe initiative contre le handicap. Plusieurs cas suspects de lèpre ont été diagnostiqués par les blouses blanches qui ont dépiste plus de 700 individus venus de la commune de Fandène. Même si la lèpre est en voie d’élimination, les 72 heures médicales de Peykouck ont montré qu’elle n’est pas encore éradiquée à Thiès. «Les 72 heures de Touba Peykouck ont pu mobiliser l’essentiel des villages de la commune de Fandène. Dans les villages de reclassement social, on y parlait que de lèpre. Mais aujourd’hui, les dépistages faits ont pu montrer qu’il faut aussi chercher la lèpre dans d’autres villages», a-t-il dit d’emblée. Et Mansour Sow d’ajouter : «Le grand constat, c’est qu’il y a eu beaucoup de cas suspects de lèpre qui ne sont pas de la localité, mais qui sont des cas à suivre. Les partenaires présents se chargeront de suivre et d’accompagner ses personnes dépistées par rapport au dermatose.»

Toutefois, d’autres pathologies ont été découvertes dans cette localité où la pauvreté est la chose la mieux partagée. «S’agissant du cancer de l’utérus, il y a des choses à faire. Je profite de cette occasion pour interpeler les pouvoirs publics, car sur les quelques femmes suspectes, il y a des choses à approfondir et nous ne tarderons pas à avoir les résultats. Les statistiques sont inquiétantes. Nous avons constaté beaucoup de cas de diabète. C’est comme si le diabète était devenu ordinaire», souligne Mansour Sow, coordonnateur du Groupe initiative contre le handicap.

Selon Fatou Diouf Diop, infirmière chef de poste, par ailleurs coordonnatrice des 72 heures médicales de Peykouck, l’idée de ces consultations médicales est venue des infirmiers et acteurs de la santé qui ont voulu que le village de reclassement des lépreux de Peykouck abrite les premières Journées de lutte contre la lèpre. Les acteurs médicaux demandent l’appui de l’Etat pour accompagner les populations démunies de Fandène dans la prise en charge et le suivi médical des cas suspects détectés.

 

 

source l’obs

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage