juin 25, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Thiès-Education : Les chefs de Service des ressources humaines retournent à l’école pendant 10 jours

Thiès-Education : Les chefs de Service des ressources humaines retournent à l’école pendant 10 jours
thiesinfohalf

Lundi 9 janvier 2017 : dernier jour de la formation des chefs de Service des ressources humaines du ministère de l’Education nationale au Centre de formation régional des personnels de l’Education. Les participants viennent des 14 Inspections d’Académie (Ia) et des 59 Inspections de l’Education et de la Formation (Ief).
Mouhamadou Moustapha DIAGNE, directeur de la Formation et de la Communication au ministère de l’Education nationale, précise que «ces ateliers entrent dans le cadre du renforcement des capacités de nos différents agents des services des ressources humaines. Dans le contexte actuel, il est de notre devoir de faire en sorte que les populations sachent ce qui se fait au niveau des centres de formation. Le personnel doit être en mesure de gérer toutes les situations possibles dans le cadre du travail. Nous sommes dans le cadre du programme de qualité qui a été lancé par le ministère. Et pour le réussir, il faut être sur le terrain avec les enseignants tout en mettant les outils adéquats à leur disposition. Nous sommes plus de 90.000 enseignants sur le territoire national. Donc, nous devons tout faire pour que les enseignements soient de qualité».

A propos de la situation de la région de Matam où les enseignants qui sont affectés ont laissé les élèves seuls dans les classes, il soutient que « le problème des affectations est géré depuis deux ans par les Ia et les Ief en ce qui concerne les régions de Dakar et Thiès. Pour le cas de Matam, les enseignants écrivent pour leurs affectations de choix avec des critères définis dans une grande transparence. Les enseignants qui sont dans les profondeurs sont notés avec des points de plus. Ce qui veut dire qu’à Matam, les enseignants ont beaucoup donné en termes de résultats alors ils ont gagné. Mais d’ici peu de temps, des enseignants vont être recrutés pour combler le vide dans la région de Matam ».

Parlant des redéploiements qui sont souvent source de grève, M. DIAGNE explique que « le redéploiement n’est pas méchant dans le système scolaire de notre pays. Les gens utilisent souvent les médias pour crier l’exemple d’un enseignant qui devait être redéployé à Kennedy alors qu’il était à Blaise Diagne. Nous remercions tous les participants de ces ateliers qui étaient très riches en matière d’enseignements ».
Les ateliers ont été clôturés dans une grande ambiance.

BBY THIES

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…