BBY THIES

Thiès :  Journée de réflexion sur le thème « Femme et habitat social » (Vidéo)

Thiès :  Journée de réflexion sur le thème « Femme et habitat social » (Vidéo)
Negoce

L’union régionale des coopératives d’habitat de la région de Thiès a initié une journée de réflexion sur le thème «  Femme et habitat social »
ce mardi 3 janvier 2017, a la chambre de commerce de Thiès. 70 coopératives affiliées ont pris part aux ateliers. Le directeur général Lamine DIEDHIOU, ouvrant la séance, a tenu à remercier les participants venus aussi nombreux à cette rencontre. Il  a défini la coopérative comme étant une organisation de personnes ayant les mêmes besoins et les mêmes objectifs et qui acceptent de se regrouper volontairement et de faire fonctionner l’organisation de façon démocratique. Dans ce cas de figure, l’objectif principal de la Coopérative d’habitat est d’offrir à   ses membres les meilleures conditions possibles d’acquisition de logements de qualité dans un cadre de vie communautaire basé sur l’échange et la responsabilité intégrant toutes les commodités d’accompagnement en termes d’infrastructures commerciales, sanitaires, scolaires, sportives. L’ambition de l’Union Régionale est, selon lui, de parvenir avec les Autorités à  faire de Thiès une vaste zone d’Aménagement Concertée (ZAC). 7

 

Ainsi, progressivement, à la suite de la ZAC 1, d’autres aménagements prendront en charge les membres de l’union non encore attributaires. A ce titre, fait-il savoir, avec actuellement quatre mille cent quatre vingt treize (4193) familles membres, l’U.R entend, avec l’appui de son excellence, Monsieur le Présidence de la République,  atteindre ses propres objectifs et participer ainsi à la réalisation de la politique gouvernementale pour que chaque famille puisse disposer d’un toit. Le vice-président de l’UR Samba GUISSE a, quant lui, mis l’accent sur les acquis positifs de l’union. «   Il n’y aura plus d’arnaque  ni d’escroquerie en matière d’accès à l’habitat. Les responsables de l’union ont déployé tous les moyens pour atteindre leurs objectifs de création d’habitat au profit de leurs membres. Chemin faisant, ils ont réusi à obtenir du gouvernement la création d’une zone d’aménagement de forme site coopérative avec deux engagements. Pour y accéder il faut payer 4000 FCFA le m² pour être sélectionné et la moitié de la valeur de la participation pour être éligible à des parcelles de taille variant entre 200 et 150 m² ».

 

Et poursuit-il, au sénégal, l’indice des inégalités liées au genre qui est de 0,57% en 2011 traduit la pertinence de grandes disparités sociales entre hommes et femmes. En 2015, l’indice des institutions sociales et de genre( SIGI) de l’OCDE a classé le sénégal au 41éme rang sur 86 pays avec une valeur de 0,23 représentant l’égalité. Pour dire que les femmes sont victimes d’inégalité en raison du rôle qui leur est dévolu par la société. Des inégalités, selon lui, qui se manifestent de façon variable. « La violence contre les femmes, l’inégalité des droits dans le mariage et dans la famille, les normes discriminatoires contre les femmes et les difficultés d’accés au foncier constituent des défis majeurs pour l’égalité de genre. Aussi regrette-t-il que la loi sur le domaine national de 1964 qui établit l’égalité d’accès à la terre pour ceux qui la mettent en valeur et la loi de 1966 qui renforce le pouvoir des collectivités locales n’ont malheureusement pas pris en compte le statut particulier des femmes. Lesquelles, selon le droit coutumier, ne peuvent accéder ni à la propriété ni au contrôle de la législation foncière. Ce pendant fait-il savoir, la constitution garantit en matière de droit la propriété de la terre. Tel est, dit-il, le constat amer qui nous a poussé à tenir cette journée de réflexion. L’objectif étant d’échanger sur la problématique du genre dans l’habitat social afin de proposer des solutions qui facilitent l’accès de la femme à l’habitat sous l’angle-coopérative. « De façon spécifique, nous ambitionnons de partager la nouvelle loi d’orientation de l’habitat social tout en répertoriant les facteurs bloquants qui sont d’ordre social, financier, foncier et de Gouvernance.

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…