août 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

POLITIQUE THIES: Les femmes du Rewmi se prononcent sur les évènements de l’Assemblée nationale

thies massage

Les femmes du parti Rewmi de Thiès et de l’opposition en général se sont réunies ce Samedi 07 Novembre 2015 au cyber campus, siège du parti d’Idrissa SECK. La gente féminine de l’opposition s’est penchée sur le problème qui secoue présentement l’assemblée nationale et qui selon elles, est crée par la majorité présidentielle. Etaient présentes à cette rencontre, les députés Adja Garmi FALL, Amy Collé DIENE, ainsi que d’autres leaders féminins du parti Rewmi et d’autres partis de l’opposition. L’honorable députée Adja Garmi FALL, a rappelé, le soutien sans faille du groupe parlementaire des libéraux et démocratiques dirigé par l’honorable députée Aida MBODJ, cela dans le cadre de leur collectif pour la défense des institutions et de la démocratie au Sénégal.

Selon toujours la ‘’lionne’’ du Rewmi, Garmi, les membres du collectif ici présents s’indignent de la manière cavalière, monarchique et antidémocratique dont le renouvellement du bureau et des commissions techniques de l’assemblée nationale s’est déroulée sous le regard complice et narquois de la mouvance présidentielle. Nous Réitérons notre confiance et notre soutien au frère Idrissa Seck dans son ancrage patriotique dans le cadre de la concertation au sein de l’opposition. Nous exhortons le président Idrissa Seck et toutes les fédérations Rewmi au Sénégal et à l’étranger à engager le parti dans toutes les luttes pour préserver les acquis démocratiques et même à en conquérir d’autres dans l’intérêt supérieur de la nation ».

Cette manifestation qui a connu une forte mobilisation, a vu la participation de Saer MANGANE, adjoint maire de la ville de Thiès, l’adjoint maire Cheikh Tidiane LO de la mairie de Thiès –Est, Ousseynou GUEYE, responsable des jeunes rewmistes, ainsi que le Vieux Ngalandou, et Jacques GAYE.

Face à la situation délétère et pitoyable qui prévaut à l’Assemblée nationale avec un recul démocratique qui n’honore pas le Sénégal, les Femmes Rewmistes de Thiès ont tenu une conférence de presse en présence de l’Honorable députée Adja Garmi Fall le samedi 07 novembre 2015 au cybercampus siège du parti Rewmi à Thiès pour apporter leur soutien indéfectible à l’opposition à la lutte nationale entreprise pour s’opposer à une forfaiture et revenir à un fonctionnement institutionnel respectueux des normes afin de garantir un plus grand respect de l’Etat de droit

DECLARATION DES FEMMES REWMI THIES

Les Femmes du parti Rewmi de Thiès réunies en collectif pour la défense des institutions et de la démocratie au Sénégal en cette date du 07 novembre 2015 :

S’indignent de la manière cavalière, monarchique et antidémocratique dont le renouvellement du bureau et des commissions techniques de l’Assemblée Nationale s’est déroulé sous le regard complice et narquois de la mouvance présidentielle de Macky Sall.

ü Réitèrent leur confiance et soutien au frère Monsieur le Président Idrissa Seck dans son ancrage patriotique dans le cadre de concertation de l’opposition.

ü Exhortent le Président Idrissa Seck et toutes les fédérations de Rewmi au Sénégal et à l’étranger à engager le parti dans toutes les luttes pour préserver les acquis démocratiques et même en conquérir d’autres et l’intérêt supérieur de la Nation.

ü Sont plus que jamais déterminées à lutter aux côtés des parlementaires de l’opposition d’une part et d’autre part aux côtés des forces politiques et sociales sénégalaises pour que la paix, la stabilité, la démocratie, la liberté d’expression, le respect du citoyen et des institutions soient restaurés au quotidien au Sénégal.

ü Après avoir constaté l’échec du Gouvernement de Macky Sall face à l’éducation, à l’enseignement supérieur, au chômage des jeunes, aux entreprises en difficultés, à l’agriculture, à la pêche, au tourisme, à l’insécurité grandissante, à l’approvisionnement en eau potable des populations, à l’accès aux soins et aux médicaments, à l’assainissement, à l’insuffisance d’approvisionnement et aux coupures intempestives en électricité etc… demandent à Macky Sall et à son gouvernement de se ressaisir et de travailler afin d’alléger les souffrances des Sénégalais et des Sénégalaises au lieu de s’’adonner à un exercice de réduction à sa simple expression l’opposition sénégalaise alors que la constitution du Sénégal en son article 58 stipule dès son alinéa premier : « La constitution garantit aux partis politiques qui s’opposent à la politique du Gouvernement le droit de s’opposer ».

Vive le Sénégal

Vive l’opposition

Vive le cadre de concertation de l’opposition

Vive le groupe parlementaire des libéraux et démocratiques dirigé par l’Honorable députée Aïda Mbodji.

Fait à Thiès le 07 novembre 2015

rewmi depute 5

rewmi depute 4

rewmi depute 3

rewmi depute 2

rewmi depute 1

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…