BBY THIES

THIES – MBAYE DIONE, MAIRE DE NGOUDIANE : « On ne peut pas avoir un Sénégal émergent, si on n’a pas un système éducatif de qualité »

THIES – MBAYE DIONE, MAIRE DE NGOUDIANE : « On ne peut pas avoir un Sénégal émergent, si on n’a pas un système éducatif de qualité »
Negoce

[template id= »821″]

Même s’il désapprouve la grève des enseignants, Mbaye Dione, coordonnateur régional de l’Afp, trouve inacceptable que le gouvernement ponctionne les budgets des établissements scolaires pour financer le Plan Emergent.

Mbaye Dione, maire de Ngoudiane, a déploré les multiples grèves des enseignants qui portent un sacré coup aux enseignements. Il l’a signalé, ce week-end, lors des 72 heures de l’amicale des élèves et étudiants de Ngoudiane, « Nous avons tous constaté une baisse de niveau dans le système éducatif. C’est une problématique globale qui interpelle tous les acteurs. Les élèves passent trop de temps devant les télévisions, devant Internet. Ils sont toujours en train de manipuler leurs téléphones portables. Ce qui les empêche d’étudier. L’Internet, la télévision, ce n’est pas ce qui fait un bon élève, constate-il.
Toutefois, Mbaye Dione croit savoir que même si les élèves ne sont plus studieux, ce qui explique en partie, leur baisse de niveau, les enseignants y ont aussi une part de responsabilité. « J’interpelle également les enseignants notamment les instituteurs et les professeurs pour qu’ils deviennent beaucoup plus responsables parce qu’il y a beaucoup trop de revendications dans le système éducatif. Certes, ils aspirent à de meilleures conditions de travail mais le gouvernement ne peut pas tout faire. Il faut que les syndicats des travailleurs, des enseignants s’organisent davantage et sachent raison garder pour que ce qu’ils peuvent obtenir des gouvernements du Sénégal qu’ils l’obtiennent et qu’ils ne sacrifient pas les enfants qui sont le devenir de ce pays », confie-t-il. « On ne peut pas avoir un système éducatif de qualité, si… ».
Et aux pouvoirs publics, Mbaye Dione est loin aussi de tresser des couronnes de fleurs. « Je vais enfin interpeller l’Etat du Sénégal. On ne peut pas avoir un Sénégal émergent, si on n’a pas un système éducatif de qualité. On ne peut avoir un système éducatif de qualité, si les enseignants travaillent dans des conditions précaires. Je discutais, il y a une semaine avec des directeurs d’école qui m’ont dit que pour financer le Plan Sénégal Emergent, on n’a ponctionné les budgets des établissements publics de 50%. Cela n’est pas acceptable », condamne-t-il. « C’est beau d’avoir des salles de classes, d’avoir des tables bancs, mais une école a aussi besoin d’un budget de fonctionnement », avertit-il.
Pour accompagner les étudiants de Ngoudiane, Mbaye Dione a élevé la subvention municipale de 5 à 6 millions de F Cfa avec l’objectif de la porter à 10 millions de F Cfa avant la fin de son mandat. « Aujourd’hui, rien n’a évolué. Il y a un an, j’avais dit que la véritable réforme à apporter au niveau des collectivités locales, c’est les doter de ressources financières énormes. Aujourd’hui, il n’a pas de grandes nouveautés par rapport aux nouvelles communes rurales qui n’ont aucune ressource additionnelle par rapport aux ressources que nous avions en tant que communauté rurale ».
En plus d’avoir porté la subvention des étudiants à 6 millions de F Cfa, Mbaye Dione a loué deux (2) appartements pour les étudiants de Ngoudiane à Dakar dotés d’un abonnement Wifi. Il a construit au lycée de Ngoudiane une salle informatique équipée de sept (7) ordinateurs. Pour cette année, il a pris l’engagement devant les apprenants de doter de 10 ordinateurs le lycée et les Cem de Ngoudiane, de Diack et de Sewekhaye.

Source : L’Obs

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…