août 22, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Thiès : Une femme sévèrement battue par la fille de sa coépouse.

Thiès : Une femme sévèrement battue  par la fille de sa coépouse.

Mme Niang n’oubliera pas de sitôt » la 3ème journée après le baptême de son enfant. Après une grossesse très mouvementée du fait des relations très tendues avec sa coépouse, elle présente encore les syndromes post-traumatiques des femmes battues, comme en atteste le certificat médical délivré par le médecin qui fait en outre d’une incapacité temporaire de travail (ITT) de 30 jours. La victime raconte : « je vis avec mon mari qui a une fille qui est mariée, mais qui vit toujours avec son mari dans la
maison familiale. Je sors d’un accouchement, le baptême a eu lieu, il ya de cela trois jours. La fille de ma coépouse a défoncé la porte des toilettes pour me trouver à l’intérieur, alors que je prenais une douche. Elle s’est mise à me frapper avec une planche parsemée de clous. La maison était déserte, toute la famille était à Prokhane pour les besoins du Magal de Mame Diarra. Je courais dans la maison toute nue, à la recherche d’un refuge. Heureusement pour moi, le frère de mon mari est arrivé à temps pour voler à mon secours. C’est lui qui m’a soulagée en tenant ces propos : ‘’Nous ferons tout pour que tu quittes la maison parce que ma mère est la préférée de mon père’’. J’ai compris alors que c’est sa mère qui a tout manigancé ». Arrivée à l’hôpital où elle a été transportée, l’on s’est rendu compte que ses blessures commençaient à s’infecter.
thiesinfo

thiesinfohalf

1 Comment

  1. Anonyme

    ben affaire de menage poligame, la dame n’est pas logique dans ses propos, deja les blessures visibles sur la photo ne peuvent pas etre etat de 30 jours ITT( nos medecins ragal leine yalla et arreter de faire des certificats medicaux de complaisance, c’est honteux de savoir kil faut juste donner 10000 pour dicter le nombre de jour de l’ITT=
    en plus apres avoir condamne l’acte de la fille, (loumou nek nek khalei sa tanta la donc faut la respecter), mais aller juska dire k c la maman qui est derriere est un peu exagere je pense ,et en plus elle ne ta pas trouve dans les toilettes et se battre avec toi sans aucune raison( lane nguene diotei), est ce k ya pas d’antecedents car c’est facile de charger les autres et de se victimiser. ton mari khana n’est pas vivant
    madame la journaliste, fait un boulot d’investigation et donne nous la version de l’autre partie car on sens une volonte de vouloir culpabiliser la fille
    merci
    cordialement

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…