juin 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Tribunal de Thies: Présumé violeur d’une jeune déséquilibrée, l’accusé risque 10 ans fermes …

Tribunal de Thies: Présumé violeur d’une jeune déséquilibrée, l’accusé risque 10 ans fermes …
thiesinfohalf

Le tribunal de Grande Instance de Thiès a jugé en flagrants délits sur une affaire de viol, opposant S. Diène 30 ans à sa passagère, une jeune fille d’une vingtaine d’années, F. Ly ne semblant pas jouir de toutes ses facultés. Cependant, le verdict a été différé au 2 juin prochain. Mais, vu la constance des faits, le ministère public, se disant convaincu de la culpabilité du prévenu, a requis 1O ans de prison ferme tandis que la partie civile réclamera un dédommagement de 1O millions de Fcfa contre l’auteur présumé…

Les faits s’étaient déroulés dernièrement dans le département de Tivaouane. L’accusé, chauffeur de son état avait pris à bord de son véhicule, une jeune fille se rendant au village de Ndiayène. Mais avant d’arriver au carrefour où elle faire escale, le chauffeur S. Diène l’avait emmenée de force avec sa voiture, loin des regards avant de la violer La jeune fille, à aucun moment, ne réalisait ce qui lui arrivait. Après la conjonction sexuelle, l’homme l’aurait ensuite abandonnée en pleine brousse. Au cours de l’enquête préliminaire après son arrestation, la déficiente mentale avait affirmé que son tortionnaire l’avait contraint à entretenir avec lui deux rapports sexuels forcés sur la banquette arrière, puis à même le sol. Interpellé par le Tribunal s’il reconnait les faits, Diène soutenait que non, arguant que la jeune fille avait commencé à lui faire des avances avant de l’inviter à passer à l’acte. Le tribunal lui rappelle ses aveux lors de la dernière où l’homme avait fini de reconnaitre son forfait .De guerre lasse, il finira par bredouiller : « J’ai effectivement entretenu des relations sexuelles avec elle mais c‘était avec son consentement… ». Le procureur lui demandera s’il n’avait pas honte, vu sa grande masse, de profiter de l’état mental de cette jeune fille si malingre qui n’était pas en mesure de se défendre. Ainsi, la jeune fille voilée au regard vague et fuyant répondait le plus innocemment du monde des questions-piège de la défense qui voulait coûte que coûte, asseoir la thèse du consentement.

Dans sa plaidoirie, l’un des avocats de la défense avait soulevé un détail technique sur le profil psychologique sur le viol de leur cliente considérée comme une personne vulnérable. Vu l’aspect physique ses réponses, ce qui entraîne au délit de viol une circonstance aggravante sur une personne vulnérable.

La partie civile, vu la matérialité des faits, incrimine le présumé violeur, car, estime t’elle « si la jeune fille était consentante pourquoi donc l’aurait –il abandonnée en pleine brousse ? Elle a demandé une requalification des faits pour punir cet acte ignoble qui heurte la morale.

Quant à la défense, n’ayant pas réussi à obtenir la nullité du procès verbal d’audition de son client, juge lésés les droits de son client, notamment pour l’assistance d’un conseil au moment de sa garde à vue. Pour revenir au nœud du débat, elle affirme que : « cette conjonction sexuelle n’excluant pas le consentement », demandera la relaxe pure et simple de son client, sans peine ni dépens avant de rejeter « la maladie mentale non prouvée de la victime » évoquée par les avocats et le ministère public…
thiesinfo

BBY THIES

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…