Un homme tué la nuit de la veille de la tabaski à Keur Sayib Ndoye. Les malfrats ont emporté ses moutons et l’argent de la vente …

Un homme tué la nuit de la veille de la tabaski à Keur Sayib Ndoye. Les malfrats ont emporté ses moutons et l’argent de la vente …

C’est l’émoi et la consternation totale au quartier Keur Sayib Ndoye, une bourgade à deux kms de Thies environs. Des malfrats, un groupe d’une vingtaine de personnes ont encerclé la maison de la victime qui élèvait des moutons Ladoum, certains d’entre eux se sont introduits dans la maison de Abdou Lèye. Ils ont essayé en vain d’ouvrir la porte de l’enclos, n’y parvenant pas, ils ont finalement décidé de forcer Lèye à leur remettre la clef. Ils l’ont asséné de plusieurs coups de massue et par la suite, trois coups de feu ont retenti dans la nuit noire de Keur sayib Ndoye selon le temoin que nous avons interrogé. Lèye a trainé avec ses blessures jusque dans la chambre du Grand père malade qui avait subi une intervention  chirurgicale. 

 
Il faut noter que les voleurs s’étaient déjà introduits dans la chambre du grand père et lui avaient auparavant demandé ce qu’il faisait là. Il leur a répondu qu’il était malade et il les a supplié de lui laisser la vie sauve. Lèye qui a trainé au chevet du lit où était couché le grand père est tombé devant son clui ci disant: « ils les ont emportés… » avant de pousser son dernier souffle. Les voleurs ont tiré plusieurs coups sur les portes de la chambre des enfants  les empéchant de sortir…Quand les voisins ont accouru ils ont trouvé Lèye gisant dans une mare de sang, les voleurs eux, étaient déjà partis. 
Selon les témoignages recueillis, ces hors la loi parlaient peulh.
 
Toujours d’après les témoignages cueillis par Thiesinfo et Thies TV, Les sapeurs pompiers avertis à deux heures du matin sont venus sur le champs récupérer le corps de la victime, quand aux forces de l’ordre, ils se sont présenté sur les lieux du crime vers 5h du matin, c’est à dire trois heures après de drame disant qu’ils allaient repasser. Ce que les populations de Keur Sayib ont vivement déploré. Les voleurs ont laissés derrière eux des traces devant l’enclos, et ces traces ont été effacées par les curieux, et un chéchia tombé de la tête d’un voleur a été découvert dans la maison et a été tripoté par les nombreux témoins, ne laissant aucune chance aux enquêteurs qui auront certainement du mal à élucider ce crime odieux. La femme de la victime est inconsolable en cette matinée de la Tabaski, son mari a été tué, les moutons (5 ladoums et 2 moutons ordinaires emportés) et l’argent de la vente des moutons de la veille aussi….La Famille Leye va certainement passer la fête de la Tabaski dans la douleur. 

MVI_3831 009

chap

MVI_3842

MVI_3836

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…