Un jeune de Fandène répond au détracteur du maire: Augustin TINE

Un jeune de Fandène répond au détracteur du maire: Augustin TINE

Je voudrais d’emblée vous faire remarquer, puisque vous donnez l’impression d’être dans une classe ou vous devez tout apprendre, qu’il n’y a pas pire catastrophe qu’un individu qui trouve du plaisir à se tromper soi-même. Et pour les âmes bien nées qui savent que vous surfez de façon éhontée dans la délation, la calomnie et la médisance, le seul accueil digne d’être réservé à vos tristesses de déclarations, c’est bien le MEPRIS.

Mépris pour ce que, traitant de façon dédaigneuse la réalisation majeure qu’est la route Fandène-Thiès, vous feignez d’ignorer irrespectueusement les innombrables souffrances que l’enclavement du village de Fandène a causé aux populations qui avaient fini par perdre espoir qu’un jour, le possible bitumage de cet axe permettrait d’effacer les souvenirs atroces de parents ayant perdu la vie, notamment en période d’hivernage, à l’occasion d’une simple morsure de serpent ou même d’un accouchement difficile, lorsque la coupure des deux ponts servant de passage pour rallier Thiès ne permettait pas leur évacuation rapide. Peut-être que vous étiez encore trop jeune ou pas encore né pour vous préoccuper de cela. Pourtant vous auriez dû quand même aviser que cette route que vous semblez ridiculiser à été financée sur le papier, réalisée sur le papier et réceptionnée sur le papier depuis des lustres sans qu’aucun fils de Fandène ne l’ait vue en réalité. Alors comment ne pas remercier celui ou ceux par qui cela a été rendu possible ?

Mépris pour ce que vous prêtez au Maire de Fandène des propos qui ne lui ressemblent guère. Tout citoyen honnête et sincère de la commune sait et peut témoigner que jamais le Maire Augustin TINE ne fait de promesses. Il dit toujours dans ses déclarations « Je préfère attendre de tenir une situation en main et donner, plutôt que d’annoncer des promesses qui, si elles tardaient à se réaliser, me mettraient mal à l’aise et feraient perdre espoir à mes administrés ». Alors ces promesses dont vous faites état, peut-être qu’elles sont créées de toutes pièces par vous-mêmes ou les tenez-vous ou alors de proches qui ignorent les choses qui se passent dans leur localité. Cependant cela n’altère en rien la détermination du Maire Augustin TINE à vouloir soulager dans les délais les plus souhaitables les souffrances de ses administrés dues surtout à leur ruralité.

Mépris pour ce que vous ignorez de façon inacceptable que le Maire de Fandène n’a jamais organisé une quelconque séance de lutte. vous feriez mieux de porter vos griefs au Conseil paroissial de Fandène qui destine les retombées financières de ces séances de lutte que tu semble fustiger, aux travaux de la grotte de l’église St Marcel.
Mépris pour ce que parlant d’éducation, vous montrez manifestement les limites de votre information en ciblant les dons de fournitures scolaires et les parrainages. Ce qui semble choquant tout de même pour les fandénois que nous sommes c’est de laisser croire que l’octroi de bourses étrangères à quelques étidiants est plus important que la capacité donnée par le Maire de Fandène à des étudiants de pouvoir habiter à Dakar et y suivre normalement leur cursus universitaire.

Mépris pour ce que vous vous interdisez paresseusement de comprendre que notre Maire : le Ministre Augustin TINE n’a jamais eu besoin d’un poste politique pour s’accomplir socialement. Alors le caricaturer comme un parvenu social c’est insulter la conscience des fandénois à qui il a fini de prouver depuis son entrée en politique dans l’opposition que si « son engagement politique devrait lui servir de tremplin social, fasse Le Tout- Puissant qu’il n’y obtienne aucun succès ». Cette conviction lui a même valu d’être taxé d’ « homme non politique » aussi bien par ses détracteurs que certains de ses partisans. En tout cas, vous gagnerez à vous rapprocher des autorités municipales pour enrichir votre information sur les réalisations du Maire de Fandène qui s’interdit toute fanfaronnade à ce propos.

Pour le reste, tout en laissant à ses détracteurs leur droit de calomnie, de médisance et de délation, qu’il soit compris par tout le monde que le développement de la commune de Fandène dans son intégralité, vaut pour son Maire : le ministre Augustin TiNE, plus que ces gesticulations d’apprentis politiciens qui cherchent à établir leur notoriété de novice sur le dos déjà carapacé d’un citoyen qui a fini d’ériger le travail en sacerdoce.
Yvan Emmanuel TINE

Negoce

2 Comments

  1. Kow Padé

    Merci Yvan. Yalla nala yalla fay, parce que dëggueu alalu yalla la. De toute façon on ne peut pas accorder un quelconque crédit à un anonyme calomniateurs. La vérité finit tjrs par triompher. Le maire de Fandène et ministre des forces armées,c’est notre fierté. Que le TP le bénisse et le protège.

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…