septembre 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Un SEVRAGE qui risque de coûter CHER à l’Arabie saoudite

Un SEVRAGE qui risque de coûter CHER à l’Arabie saoudite

La tentative de l’Arabie saoudite de réduire sa dépendance à la production pétrolière risque d’avoir des conséquences désagréables et contraires à ce qu’on espérait. La production de pétrole restait la seule ressource de croissance économique de l’Arabie saoudite en 2016. Les mesures appliquées par les autorités saoudiennes pour rompre avec la dépendance pétrolière mèneront sans doute à une récession économique.Le nouveau projet prévoit de réduire le salaire des ministres de 20 % et d’annuler les bonus pour les employés du secteur public, qui constituent les trois quarts des personnes actives. D’autres réductions de bonus sont également prévues. Ces mesures visent à réduire le déficit budgétaire, qui se chiffrait à 16 % du PIB à la fin de l’année dernière. Mais elles ralentiront en même temps la croissance économique, sur fond de chute de la demande de consommation. Car l’exportation de pétrole jouait jusqu’ici un rôle clé dans les revenus de la population. Les recettes pétrolières se traduisaient en investissements dans les infrastructures, synonymes de création d’emplois.Si Bloomberg prévoit une croissance économique de l’Arabie saoudite au niveau de 1,1 %, d’autres analystes ne sont pas aussi optimistes. BNP Paribas et Capital economics prédisent, quant à eux, une baisse du PIB du royaume. Ce sera alors la première année, depuis sept (7) ans, à s’achever par une récession.

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage