août 16, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

(Vidéo) Fuites au Baccalauréat 2017 : Au centre lycée Malick Sy de Thiès, les enseignants lavent à grande eau les candidats 

Les fuites en cascade qui secouent cet examen ont fini de jeter l’inquiétude et le découragement au centre du lycée Malick Sy de Thiès. On peut même se demander quelle est la prochaine épreuve qui sera annulée pour le Bac de cette année après le français et l’histoire et la géographie. De l’avis de Sadaro Fame, correcteur en Histo-Géo trouvé au lycée Malick Sy de Thiès, « tout laisse croire que les autres épreuves risquent d’être annulées parce qu’elles pourraient prendre le même chemin que les autres, c’est-à-dire le chemin de la fuite ».

Cependant, il lave à grande eau les candidats qui ne peuvent en aucun cas être responsables. « La question que l’on doit se poser, c’est d’où sont parties les épreuves pour atterrir entre les mains des candidats. Et puis, une fuite annihile les efforts des candidats et des enseignants en plus de discréditer le diplôme», martèle-t-il. Ce candidat, lui, vide son sac : « C’est une grande déception pour nous. On ne peut pas blâmer les candidats. Il faut voir du côté des autorités, de l’Office du Bac ».

Pour ce président de Jury au centre lycée Malick Sy, « c’est comme si un individu ou un groupe d’individus veut saboter la tenue du Bac. C’est des milliards qui se perdent quand il y a une fuite ». Il verrait « la responsabilité de l’Etat dans cette affaire si on s’est précipité à organiser le Bac rien que pour éviter les élections législatives ». En tout état de cause, il est du même avis que M. Fame : « Le problème, c’est de chercher d’où vient la fuite ».

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…