juillet 26, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

(Vidéo) Législatives 2017 : Talla Sylla, président de Fal Askan wi propose que le Sénégal passe au scrutin uninominale à 2 tours, comme en France

Le président de Fal Askan wi, par ailleurs maire de Thiès-ville a convié le 5 juin 2017 ses militants au lancement des ndogu de Fal Askan wi à son siège. Talla Sylla a fait un cours magistral à ses invités sur le régime présidentiel et plus particulièrement sur le mode de scrutin adopté par le Sénégal pour les élections législatives. A l’arrivée, il a conclu que le mode de scrutin de liste n’est pas bon. Car, à ses yeux, « les gens qui sont sur une liste sont élus avant même les élections. Ce qui n’est pas normal. Ils ne sont même pas élus mais nommés par celui qui les a placés à une bonne position sur la liste. Et quel que soit l’avis du peuple, ils sont sûrs d’être députés. Pourtant ça, je l’avais dit en 2001. Mais à l’époque, personne ne m’avait écouté. C’est pourquoi j’avais quitté l’Assemblée nationale. Le bon système, c’est le mode de scrutin uninominal à 2 tours, comme en France. Là, il n’y a pas de liste. Dans le scrutin de liste, le député doit son siège à son responsable et il aura tendance à lui rendre la monnaie de la pièce. Nous, nous voulons servir le peuple à l’Assemblée nationale et non nous servir du peuple. Fal Askan wi est venu avec un projet : réhabiliter la souveraineté du peuple, restituer la République au peuple et remettre la citoyenneté au cœur de la République. Pour ces élections, je vous demande d’éviter toute forme de violence. Considérez que nous n’avons pas d’adversaires. Allez à la rencontre du peuple pour lui présenter notre projet et lui demander s’il veut bien qu’on le représente à l’Assemblée nationale ».

BBY THIES

Le président de Fal Askan wi, par ailleurs maire de Thiès-ville a convié le 5 juin 2017 ses militants au lancement des ndogu de Fal Askan wi à son siège. Talla Sylla a fait un cours magistral à ses invités sur le régime présidentiel et plus particulièrement sur le mode de scrutin adopté par le Sénégal pour les élections législatives. A l’arrivée, il a conclu que le mode de scrutin de liste n’est pas bon. Car, à ses yeux, « les gens qui sont sur une liste sont élus avant même les élections. Ce qui n’est pas normal. Ils ne sont même pas élus mais nommés par celui qui les a placés à une bonne position sur la liste. Et quel que soit l’avis du peuple, ils sont sûrs d’être députés. Pourtant ça, je l’avais dit en 2001. Mais à l’époque, personne ne m’avait écouté. C’est pourquoi j’avais quitté l’Assemblée nationale. Le bon système, c’est le mode de scrutin uninominal à 2 tours, comme en France. Là, il n’y a pas de liste. Dans le scrutin de liste, le député doit son siège à son responsable et il aura tendance à lui rendre la monnaie de la pièce. Nous, nous voulons servir le peuple à l’Assemblée nationale et non nous servir du peuple. Fal Askan wi est venu avec un projet : réhabiliter la souveraineté du peuple, restituer la République au peuple et remettre la citoyenneté au cœur de la République. Pour ces élections, je vous demande d’éviter toute forme de violence. Considérez que nous n’avons pas d’adversaires. Allez à la rencontre du peuple pour lui présenter notre projet et lui demander s’il veut bien qu’on le représente à l’Assemblée nationale ».

thiesinfohalf

1 Comment

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…