juillet 26, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

(Vidéo) RASSEMBLEMENT DES FEMMES DE L’OPPOSITION (RAFO) : Ses membres comptent imposer la cohabitation à la prochaine législature

Les femmes de l’opposition ont créé une nouvelle structure dénommée le Rassemblement des femmes de l’opposition (Rafo) qui est une organisation regroupant toutes les femmes des partis de l’opposition, des groupes de pression des mouvements politiques et des femmes particulièrement averties et sensibles aux « politiques néfastes du pouvoir actuel ».

BBY THIES

Bineta Basse, porte-parole du jour est revenu sur le sens de leur combat qui est axé sur les détournements d’objectifs et de politique partisane, par rapport aux programmes et projets destinés aux femmes et jeunes du Sénégal (bourses familiales, financement des femmes, projets des jeunes). Le rassemblement des femmes de l’opposition (Rafo) dit se mobiliser autour d’un plan d’action dont l’objectif est d’une part, d’amener les leaders des Partis de l’opposition à s’unir pour imposer la cohabitation au sein de l’hémicycle le 30 juillet 2017.

Elle a ensuite parlé des difficultés économiques et sociales, notamment « la cherté de la vie, les pénuries et l’augmentation des prix des denrées de première nécessité, ainsi que la crise alimentaire dans Thiès et sur toute l’étendue du territoire ». Bineta Bass a aussi brossé, devant une forte mobilisation des femmes et des maires des trois communes de Thiès, la lancinante question liée au foncier, sans occulter « des projets obscurs ou des promesses qui n’ont seront jamais été tenues ». Ces femmes qui veulent appuyer à leur manière l’esprit de Mankoo, sont revenues sur le « manque d’expérience et de l’incompétence du gouvernement pléthorique (plus de quarante ministres et un Hcct) inutile et budgétivore), incapable de générer nos ressources minières (or, pétrole et gaz).
Pour cette raison, le rassemblement des femmes de l’opposition (Rafo) dit se mobiliser autour d’un plan d’action dont l’objectif est d’une part, d’amener les leaders des Partis de l’opposition à s’unir pour imposer la cohabitation au sein de l’hémicycle le 30 juillet 2017 et d’autre part, d’accéder à une troisième alternance en 2019, pour se débarrasser de « ce président non ambitieux et sans vision », ont-elles signifié. La cérémonie a enregistré une forte mobilisation ce mardi 23 mai 2017, et a eu pour cadre le Cyber Campus d’Idrissa Seck, président du Parti Rewmi.

Le Rassemblement des Femmes de l’Opposition
« RAFO »

Le Rassemblement des Femmes de l’Opposition « RAFO » a été initié à Thiès en février 2017.
Le RAFO est une organisation qui regroupe toutes les femmes des partis de l’opposition, des groupes de pression des mouvements politiques et des femmes particulièrement averties et sensibles aux politiques néfastes du pouvoir actuel.
• Conscient des manipulations malhonnêtes des populations par le pouvoir ;

• Conscient des manquements de la législature actuelle à prendre en charge les préoccupations des populations ;

• Conscient de l’utilisation politique de l’assemblée nationale de par sa majorité mécanique favorable au président de la république pour changer notre environnement juridique par de nouvelles lois ;

• Conscient des politiques d’intimidations et d’arrestations arbitraires des leaders des partis politiques de l’opposition qui sont nos frères

• Conscient de la restriction des libertés, des droits d’expressions, du non respect de la démocratie et du déficit d’application des lois en vigueur exemple : la non effectivité de la Loi n° 2010-11 du 28 mai 2010 instituant la parité absolue Homme-Femme.

• Conscient de la politique de détournement d’objectifs, et de politique partisane par rapport aux programmes et projets destinés aux femmes et jeunes du Sénégal (bourses familiales, financement des femmes, projets des jeunes);

• Conscient des difficultés économiques et sociales : cherté de la vie, les pénuries et l’augmentation des prix des denrées de première nécessité  ainsi que la crise alimentaire dans Thiès et environ et toute l’étendu du territoire ;
• Conscient de la politique d’accaparement des terres par des projets obscurs ou des promesses qui ne seront jamais tenues ;
• Conscient du manque d’expérience et de l’incompétence du gouvernement pléthorique (plus de quarante ministres et un HCCT inutile et budgétivore) incapable de générer des richesses par la création de PME/PMI et incapable de gérer nos ressources minières (or, pétrole et gaz) ;

• Conscient de l’accaparement de certains media pour vulgariser des réalisations du chef de l’état qui n’ont aucun impact sur l’amélioration des conditions de vie des populations défavorisées victimes de la faim et la pauvreté;

• Frappé par l’impact négatif et accru du chômage des jeunes filles et garçons ;

• Attristé par les cas dramatiques et douloureux vécus par les populations depuis trois ans (accidents, incendies noyades, insécurités, agressions et meurtres).
Le Rassemblement des Femmes de l’Opposition « RAFO » se mobilise autour d’un plan d’action dont l’objectif est d’une part d’amener les leaders des partis de l’opposition à s’unir pour imposer la cohabitation au sein de l’hémicycle le 30 juillet 2017 et d’autre part d’accéder à une troisième ALTERNANCE en 2019 pour se débarrasser de ce président non ambitieux, sans vision.
Le Rassemblement des Femmes de l’Opposition « RAFO » exige du gouvernement :
• Le règlement immédiat des difficultés qui gangrènent le système éducatif (grèves répétitifs, les abris provisoires et le manque de qualification de certains enseignants);
• Le règlement des questions de santé qui assaillent les populations (déficit de matériels et de personnel soignant qualifiés) ;
• La réhabilitation du Dakar Bamako Ferroviaire à la place du train express régional(TER).
Le Rassemblement des Femmes de l’Opposition « RAFO » dénonce la concentration des cartes d’électeurs et demande de les transférer aux centres de vote pour faciliter leur retrait.
Le Rassemblement des Femmes de l’Opposition « RAFO » demande à toute la population intéressée par un mieux être, de se mobiliser derrière l’opposition pour un changement des politiques actuelles et des engagements théoriques inutiles afin de revenir sur la voie du développement.

Coura Ndiaye

thiesinfohalf

1 Comment

  1. Adama diop

    Félicitations aux femmes de l’opposition., bonne continuation

    A ce rythme Macky partira avant l’heure

    Reply

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…