BBY THIES

VIDEO – Suivez l’intégralité de la Première déclaration officielle du nouveau Khalif Général des Tidianes

Le Khalifat de Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine sous le signe de la réconciliation du Sénégal et de ses fils

thiesinfohalf

Serigne Abdoul Aziz SY Al Amine vient d’inaugurer son Khalifat en accentuant son premier discours officiel, autour de la réconciliation des cœurs et des esprits, du sénégalais avec lui même et du sénégalais envers les institutions et des institutions envers les sénégalais, dans un discours très poignant et fédérateur. Un discours marqué par la sagesse, et la vision d’un homme qui a vécu l’histoire du Sénégal dans toutes sa dimension, son temps et son époque.

En effet durant trois tours d’horloge, sous un ciel mi- nuageux, mi- ensoleillé, qui illustre encore la tristesse venue du ciel, depuis l’annonce ce mercredi 15 mars 2017, de la disparition d’Al Maktoum, Serigne Cheikh Tidiane Sy, Serigne Abdou a tenu en haleine cette assemblée venue présenter les condoléances ou se sont retrouvées, sous une même tente, homme religieux, homme de culture, homme politique, en présence d’une délégation envoyée par le Roi Mohamed 6.

Al Amine a voulu marquer le saut de son Khilâfat en sollicitant de la part des hommes politiques et religieux, de tairent leur divergence, et de se concentrer sur l’essentiel. Il a également sollicité une bonne entente avec les autres fils de ce pays qui sont de religions différentes. Il a aussi sollicité de la part des hommes politiques de s’épargner les uns des autres de paroles blessantes, qui pourraient susciter la haine et aboutir à un embrasement du pays. En appelant les dernières volontés de l’illustre disparu Al Maktoum. Serigne Cheikh, ce pôle caché, qui pendant six ans durant ne s’est pas offert au public, pour qu’il bénéficie encore de sa parole éclairée, avait posé comme condition sinéquanone, l’union de tous les sénégalais, a commencé par la famille de Seydil Hadj Malick Sy (rta).

Cette réconciliation entre les politiques, ne signifie pas un abandon de leurs idéologies respectives, mais juste de s’opposer en bonne intelligence, en respectant les règles élémentaires de la démocratie et avoir comme crédo le pardon et la mansuétude, seul gage de paix, pour notre cher Sénégal.

C’est avec une voix pleine de tendresse et d’inquiétude pour l’avenir du Sénégal, qu’il a formulé des prières, avant de passer la parole à Serigne Mbaye Sy Mansour (le véridique) qui a fait la synthèse en s’apaisant sur la réalisation des Voeux du nouveau Khalif, et en renouvelant son pacte d’allégeance et celui de toute la famille, avec Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine.

Asfiyahi.Org

BBY THIES

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.