septembre 23, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

Viol de la fillette de 18 mois à Thies: La mère de la victime raconte le drame

Les organisations, associations et les collectivités locales ont rempli la salle pour étaler les violences faites aux femmes et ont pris pour exemple le cas du bébé violé la semaine dernière dans le quartier Randoulène, mais aussi, la clôture de la quinzaine de la femme, pour attirer l’attention des autorités et de l’opinions nationale et internationale sur les sévices et d’autres actes sexuels que subissent les enfants tous sexe confondus. Marième Dème, de l’association « Tourto», a quant à elle demandé à l’Etat de mettre en place des dispositifs sécuritaires et des moyens techniques d’accompagnement pour que ces actes puissent être sanctionnés sévèrement par la justice de notre pays. Dans le même sillage, Mounina Wade, sage femme de formation a parlé l’aspect technique du diagnostic après le viol.

« L’enfant a subi une opération chirurgicale très réussie. Mais il n’en demeure pas moins qu’il faut accompagner sa famille psychologiquement, quand on sait que les séquelles de ce viol peuvent porter préjudice à l’enfant dans le futur ». Selon elle, c’est le lieu de remercier le chirurgien et les services de l’hôpital qui ont pris le cas avec abnégation et détermination

La rencontre a été présidée par Mme Hortense Diédhiou, en présence des services étatiques de développement communautaire et de l’enfance inclus dans le comité de défense et de la protection de l’enfance du département de Thiès, que préside le préfet du département de Thiès Alioune Badara Samb. Les associations et organisation (CLVF, Tourto, Cofdef, Femmes catholiques, Faste, Gipswar, Ofnac, Crbf, Inspection d’académie, Association des sages-femmes, Kajoor Janxen, Faste, Recar, Sos enfants …) ont marqué de leur présence de la cérémonie.

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage