septembre 20, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com
BBY THIES

WALL STREET A PEUR : Les startups n’ont plus besoin de la BOURSE

WALL STREET A PEUR : Les startups n’ont plus besoin de la BOURSE

De plus en plus de sociétés de haute technologie de la Silicon Valley se passent d’une cotation en bourse, préférant lever des fonds privés plutôt que publics.  Au cours de l’année 2015, les sociétés des techs ont globalement obtenu 10 milliards de dollars au travers d’introductions en bourse (IPO, en américain), alors que l’année précédente, ce procédé leur avait permis de lever 41 milliards de dollars (dont 25 milliards de dollars rien que pour l’entreprise de e-commerce chinoise Alibaba).

Les sociétés telles qu’Uber, Airbnb ou Palantir  préfèrent avoir recours à des tours de table avec des investisseurs privés plutôt que de se faire coter à Wall Street comme les startups des générations précédentes. Du coup, le montant des capitaux prêtés par les capital-risqueurs devrait se rapprocher de plus en plus des niveaux records qu’il avait atteint en 2000, juste avant l’éclatement de la bulle dot.com, pour atteindre près de 60 milliards de dollars (si les chiffres du dernier trimestre se rapprochent de ceux du 4ème trimestre 2014), soit 6 fois plus que la somme des IPO de cette année.

Les “licornes”, ces startups évaluées à plus d’un (1) milliard de dollars, parviennent à lever de telles sommes, qu’il ne leur est plus indispensable de passer par une introduction en bourse  pour lever des capitaux, explique Lise Buyer, une consultante spécialiste des IPO à la Silicon Valley. “En 2015, il pleuvait de l’argent sur elles, alors pourquoi s’en soucieraient-elles?”, se demande-t-elle.

Cependant, cette tendance se surajoute à une tendance de fond à Wall Street : de moins en moins d’entreprises américaines se font coter en bourse. En 2015, le total des capitaux levés par IPO par des entreprises américaines s’est monté à 36 milliards de dollars, alors qu’il avait atteint 96 milliards de dollars en 2014. Et si l’on considère les entreprises du monde entier, on est passé de 264 milliards de dollars en 2014 à 194 milliards de dollars en 2015.

appli

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

thies massage