Accueil / Dernières nouvelles de Thiès / YERIM THIOUB PASSE LE TEMOIN A MME NDEYE TICKE NDIAYE DIOP LA NOUVELLE PATRONNE DE L’ANAM

YERIM THIOUB PASSE LE TEMOIN A MME NDEYE TICKE NDIAYE DIOP LA NOUVELLE PATRONNE DE L’ANAM

« Je veux amener l’Anam le plus loin possible, c’est un autre défi pour moi, très haut en appliquant ou en mettant en œuvre tout simplement la politique définie par le Président de la République, Son Excellence, Macky Sall… » (Mme Ndeye Ticke Ndiaye Diop DG ANAM)

« J’ai eu à côtoyer déjà une bonne partie du personnel. Vous êtes réputés efficaces. Cependant, je tiens au triptyque loyauté, discipline, et travail d’équipe (team, building). Tels sont les grands chantiers qui seront ouverts sans délai… », a soutenu, ce Mardi matin à Dakar, dans les locaux de l’Agence Nationale des Affaires Maritimes, Mme Ndéye Tické Ndiaye Diop, la toute nouvelle Patronne des lieux, au cours de la cérémonie de passation de service entre Elle et le désormais Ex-Directeur de l’ANAM, Yérim Thioub.

« Ici, à l’agence nationale des affaires maritimes (ANAM), le défi est la sécurité maritime, de sûreté maritime. Le défi c’est la ratification des conventions, plusieurs conventions aujourd’hui, sont suivies et sont dans le pipeline. Le premier ratifié est la convention sur les gens de mer, qui constitue pour la formation, c’est important. Il y’a toutes conventions, qui existent et qui devraient être ratifiées et appliquées au profit des affaires maritimes. Je veux amener l’Anam le plus loin possible, c’est un autre défi pour moi, très haut en appliquant ou en mettant en œuvre tout simplement la politique définie par le Président de la République, Son Excellence, Macky Sall », a soutenu, ce Mardi matin à Dakar, Mme Ndéye Tické Ndiaye Diop, la toute nouvelle Directrice Générale de l’ANAM, en exclusivité devant le reporter du premier journal en ligne agricole et halieutique du Sénégal le www.rondelleplus.org, dans le contexte d’une cérémonie de passation de service entre elle qui entre et Yérim Thioub le désormais Ex-Directeur Général. Selon l’Ex-Secrétaire Générale au Ministère de la Pêche et de l’Economie Maritime (MPEM), fort de tout cela, ce qui m’anime, aujourd’hui, est de tout entreprendre avec toutes mes forces intellectuelles et morales en vue d’atteindre les objectifs déclinés dans la mise en œuvre de la politique maritime de notre pays. Cette politique, qui s’inscrit, faut-il le rappeler, dans les principaux axes du Plan Sénégal Emergent (PSE), qui s’articule notamment sur : « Le renforcement de la sécurité maritime et de la sûreté maritime, la relance des ports secondaires, qui constituent de maillons importants pour le désenclavement des régions périphériques d’une part et d’autre part la continuité territoriale pour la circulation des personnes et des biens, la création d’un environnement favorable aux investissements dans les secteurs maritimes et portuaires, et enfin la poursuite de la réforme de la législation maritime. L’approfondissement de la réforme entamée depuis 2002 avec l’avènement d’un Code de marine marchande incluant les conventions déjà ratifiées par le Sénégal notamment : la convention sur la sauvegarde de la vie humaine en mer (SOLAS) et le code ISPS ; la convention relative à la pollution en mer (MARPOLL) ; la convention sur les normes de formation des gens de mer et de certification des brevets (STCW), est achevé ». A en croire, Mme Ndéye Tické Ndiaye Diop, en ces termes : « Cet effort de mise aux normes de notre législation maritime sera poursuivi pour prendre en charge les nouveaux instruments de l’Organisation Internationale du Travail (OIT) ; il s’agit de : la convention sur le travail maritime (CTM), la convention sur la pêche (C188), la convention sur les pièces d’identité de marin (185). Le processus de ratification de ces nouveaux textes est déjà entamé par notre pays. La défense des conditions de vie et travail de nos marins est primordiale car ce sont ces hommes « les gens de mer » qui confèrent au milieu marin son caractère spécifique. Le marin à son identité propre que le législateur se doit de préserver en toute circonstance. Concernant les ports secondaires, les efforts se poursuivront pour le désenclavement des régions périphériques et l’impulsion d’une économie régionale plus dynamique en relation ». D’après Ndéye Tické Ndiaye : « Conformément à l’Axe 2 du Plan Sénégal Emergent, le capital humain sera renforcé et valorisé par une formation du personnel administratif et technique tant à l’extérieur qu’au niveau de nos instituts et centres de formation. J’ai eu à côtoyer déjà une bonne partie du personnel. Vous êtes réputés efficaces. Cependant, je tiens au triptyque loyauté, discipline, et travail d’équipe (team, building). Tels sont les grands chantiers qui seront ouverts sans délai. Avec l’appui de nos Autorités, des Partenaires Techniques et Financiers (PTF) la mobilisation et l’engagement du personnel, ainsi que la concertation permanente avec nos partenaires (Organisations Professionnelles, Syndicats et Société Civile), l’espoir est permis pour l’atteinte des objectifs ». Pour rappel, Mme Ndéye Tické Ndiaye Diop est nommée Directrice Générale de l’ANAM le Mercredi 06 Décembre 2017 dernier par le Président de la République Macky Sall et elle est Ingénieur en Technologie Générale Halieutique (ITGH).

Par Amadou Tidiane Sow
www.rondelleplus.org

A PROPOS DE seyelatyr

Seyelatyr Fondateur et Administrateur de Thiesinfo Tel 775312579 EMAIL: redaction@thiesinfo.com Thiesinfo Thiestv

Voir aussi

Affaire du commerçant Thiessois tué à la Médina. Sa mère parle et interpelle le chef de l’état

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…