août 19, 2017

Contact: 775312579 Email: redaction@thiesinfo.com

Ziguinchor : l’Anamo et le Fongip forment les réparateurs de téléphones portables

Ziguinchor : l’Anamo et le Fongip forment les réparateurs de téléphones portables

L’Agence Nationale de la Maison de l’Outil a organisé, en partenariat avec le FONGIP, les organisations professionnelles d’artisans, le CRETF, du 13 au 19 août 2015, à Ziguinchor, une session de formation sur les métiers de réparation de téléphones mobiles.
Une journée de réparation gratuite de téléphones a également eu lieu le samedi 16 mai 2015, au cours de laquelle 57 téléphones de toutes marques ont été réparés. Fortement appréciée par les populations en général, et par les professionnels en particulier, cette activité a été clôturée par une cérémonie de remise d’attestations à la place de Gaou et de remise de kits. La cérémonie a été présidée par M. El hadj Malick MBAYE, DG de l’ANAMO et M. Doudou KA DG du FONGIP, en présence de la Directrice du CRETF de Ziguinchor, du représentant de la Chambre de Métiers de Ziguinchor, et d’une représentante du Conseil départemental.
Cette activité fut le prétexte pour le DG de l’ANAMO, M. El Hadj Malick MBAYE de préciser que « le projet de développement de compétences est une innovation de l’ANAMO, en partenariat avec Indocorp Sénégal, projet qui a connu un succès au Ghana avec la création de plus de quinze mille emplois en trois ans ».
Le projet concerne des formations innovantes et de courte durée aux petits métiers destinés à l’insertion dans le tissu productif du plus grand nombre (jeunes déscolarisés, sortants des daaras sans qualification, apprentis des ateliers traditionnels,). Il s’agit, entre autres, de :
– l’Assemblage et réparation d’ordinateurs ;
– la réparation de téléphones mobiles ;
– le bobinage de moteurs ;
– la fabrication de clous ;
– la fabrication d’enveloppes ;
– la fabrication d’emballage en carton ;
– les systèmes de recyclage de déchets ;
– les systèmes de collecte d’ordures (avec des bicyclettes équipées de bac à ordure) ;
– les systèmes de collecte de taxes ;
– la transformation alimentaire (fruits et légumes) ;
– la fabrication de chips (pomme de terre, banane) ;
– la fabrication de Ketchup et de purée de tomate,…

L’avantage avec ces formations qui cadrent parfaitement avec nos sociétés socio-économiques est qu’elles permettent, dans un temps record, qui n’excède pas généralement 6 mois, de donner des qualifications à des jeunes, à moindre coût, parfois même gratuitement, et leur permettre de trouver un emploi décent, surtout lorsque un accompagnement à l’accès à la technologie s’en suit.
L’exploration de ce créneau a déjà permis à l’ANAMO, de permettre à 200 jeunes professionnelles de la coiffure, de bénéficier de kits de coiffure à domicile, et dans le domaine de la blanchisserie et la réparation de téléphones mobiles, 200 jeunes déjà formés, vont bénéficier d’un accompagnement dans la mise en place d’unités de prestations de services avec, à la clé, une dotation en équipement, et du conseil pour l’accès au crédit auprès d’organes agrées.

thiesinfohalf

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

appli

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…