mardi , septembre 18 2018
Accueil / Nationales / 15eme sommet de la francophonie de Dakar : La conférence des ministres s’ouvre aujourd’hui

15eme sommet de la francophonie de Dakar : La conférence des ministres s’ouvre aujourd’hui

[template id=”821″]

Le chef de la diplomatie sénégalaise, Mankeur Ndiaye, a exprimé hier, sa satisfaction des dispositions mises en place, dans l’organisation du Sommet de la Francophonie. Aujourd’hui, la conférence des ministres s’ouvre à 9h 30 après la réunion du conseil permanent de la Francophonie.
« Tout ce qui sera issu de ce Cpf, présidé par le Secrétaire général de l’Oif, sera retransmis aux ministres des Affaires étrangères qui vont se réunir, aujourd’hui, à l’occasion  de la Conférence ministérielle francophone », a annoncé Mankeur Ndiaye au cours de sa visite d’hier. Il a rappelé que la Conférence ministérielle francophone  va examiner tous les projets de résolutions, le projet de la déclaration de Dakar ainsi que toutes les suggestions et propositions faites par le Conseil permanent de la Francophonie en ce qui concerne notamment le statut d’observateur demandé par des pays Etats tels que le Mexique et le Kossovo.
Mankeur Ndiaye a réaffirmé, hier, que tout est fin prêt pour une bonne tenue du 15ème Sommet de la Francophonie. « Tout est fin prêt, la presse est mobilisée et les aménagements qu’on avait prévus sont tous mis en place. Je pense que nous aurons un grand sommet de la Francophonie qui va marquer, à jamais, l’histoire de cette organisation », a-t-il soutenu avec satisfaction. Il a déclaré que quelque 35 chefs d’Etat et de gouvernement ont confirmé leur venue à Dakar, pour assister au Sommet. «35 déjà, c’est un record extrêmement important. D’autres Etats membres de la Francophonie seront représentés par leurs ministres des Affaires étrangères, leurs ambassadeurs. C’est comme cela que ça se passe partout dans le monde. Dans toutes les conférences internationales, vous ne verrez aucun sommet où vous avez tous les chefs d’Etat et de gouvernement», a ajouté, le chef de la diplomatie sénégalaise.
Il est revenu sur le contexte du sommet marqué  par « la crise au Sahel et la maladie à virus Ebola. Autant de facteurs qui peuvent, à son avis, être déterminants, au dernier moment, dans la  participation ou non de tel ou tel autre pays.
Mankeur Ndiaye a dit son espoir de voir les consultations en cours déboucher sur un consensus autour d’une personnalité forte qui puisse conduire les destinées de la Francophonie en remplacement du président Abdou Diouf. Concernant les projets économiques, Mankeur Ndiaye est d’avis que l’Oif doit trouver des ressources tout à fait nouvelles, innovantes pour financer les programmes de développement, les vastes chantiers qui sont en cours  dans l’espace francophone. Il a ajouté que  le sommet de Dakar sera surtout marqué par l’adoption de la stratégie économique de la francophonie. «Pour mettre en œuvre ce programme, il faut suffisamment de ressources et c’est important », a-t-il poursuivi, soulignant que l’Oif a la crédibilité et l’autorité internationale qu’il faut, pour réussir ce pari économique. Il a rappelé qu’à l’image des autres organisations internationales, l’Oif compte beaucoup sur les contributions des Etats membres. Mais cela ne suffit pas ; surtout que tous les Etats ne s’acquittent pas régulièrement de leurs contributions.  «Parfois, il y a des Etats qui ne contribuent pas régulièrement et l’organisation ressent cela dans son fonctionnement», a révélé le ministre Mankeur Ndiaye. Heureusement que nous avons de grands contributeurs, a-t-il déclaré, citant la France, la Belgique et le Canada. Il a aussi révélé que le budget annuel des contributions du Sénégal aux organisations internationales tourne autour de 3 milliards et demi de FCfa.

 

 

source soleil

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…