mercredi , août 15 2018
Accueil / A la une / Thiesinfo à LAMINE DIALLO MAIRE DE LA ZONE –NORD : “Des rumeurs courent que vous n’êtes pas en bon terme avec le maire de ville Talla Sylla”. Lisez sa réponse

Thiesinfo à LAMINE DIALLO MAIRE DE LA ZONE –NORD : “Des rumeurs courent que vous n’êtes pas en bon terme avec le maire de ville Talla Sylla”. Lisez sa réponse

« Entre le maire Talla Sylla et moi…. »
Au cours de cet entretien le nouveau maire de la commune de la zone –nord qui s’est illustré ces temps passés dans ses actions énergiques et salutaires contre le désencombrement, l’occupation anarchique entre autres livre ici ces impressions, ses relations avec les autres maires et déroule un pan de sa feuille de route…

Thiesinfo : Monsieur le maire quelle sont les réalisations de votre équipe depuis votre installation ?

Lamine Diallo : Disons que nous avons réussi notre première priorité de rapprocher l’état-civil des populations de la zone –nord. Vous savez que notre mairie se trouve à 2kms de la ville, au niveau de la zac ; nos populations peinent à avoir leurs pièces d’état-civil et nous avons réussi cela en réalisant des travaux d’aménagement et aujourd’hui, les populations ont leurs extraits à un jet de pierre…la deuxième priorité avait été de nous attaquer à l’occupation anarchique de la voie publique. Par exemple, l’encombrement du boulevard Francois Xavier Dione qui a la particularité de faire face à la grande cathédrale de la communauté chrétienne à qui, il faut le reconnaitre, on faisait beaucoup de torts… Nous avons apporté un relook à ce boulevard et sommes entrain d’aménager des espaces verts et envisageons de poursuivre l’opération jusqu’au cimetière chrétien situé sur cet axe.
La troisième priorité également réussie et que nous avions mis l’accent sur la jeunesse de Thiès-nord, à travers les ASC par un appui financier considérable : nous avions les subventions de la localité à 75.000Fcfa, nous les avons porté à 100. 000Fcfa. Les deux zones qui sont au niveau de la commune n’avaient- pas de subvention par rapport à l’organisation de leur finale. Notre mairie leur a donc octroyé une subvention de 1 million de nos francs pour leur permettre de s’organiser correctement(… )

-Qu’ avez-vous prévu pour les acteurs culturels longtemps ignorés des municipalités ?
Pour la culture aussi… Vous savez que la commune-nord a la particularité de regrouper tous les talents artistiques de la ville et nous avions pensé à eux. Nous les avions conviés à une journée de rencontre où nous avions décidé de leur allouer une subvention. Cette année, les acteurs culturels ont été impliqués et ce sera désormais sous ce format parce que nous pensons que ce monde artistique peut nous accompagner dans l’embellissement de nos villes mais également au relais des messages que nous voulons véhiculer. C’est important. Aujourd’hui, nos artistes se sont sentis impliqués, intéressés…

– Des rumeurs courent que vous n’êtes pas en bon terme avec le maire de ville Talla Sylla, que vous ne l’aimez pas…

-(Rires) Non, je pense que c’est une fausse perception. Talla et moi sommes en parfaite intelligence. Le fait est que Talla gère une mairie de ville et moi, une commune de plein exercice. Chacun à ses préoccupations. C’est tout simplement cela ! Chacun de nous est conscient que seul son bilan peut le « sauver » lors des prochains joutes électoraux. Sur les intérêts de la commune de la zone –nord, je crois que je les porte sans états d’âme, ce qui ne signifie pas que nous sommes en discorde. Le maire Talla Sylla est un grand-frère et nous appartenons tous deux à une même formation politique mais chacun d’entre nous essaie de faire du bon travail dans sa station… Ce qui s’est passé l’autre jour quand j’ai convoqué le conseil municipal, lui aussi avait convoqué son conseil municipal. Ce n’était donc qu’une incompréhension : la mairie de ville avait arrêté du samedi pour tenir son conseil, moi j’avais arrêté celui du dimanche. Finalement, le conseil départemental s’est tenu le samedi. Talla avait jugé nécessaire de reporter la date de son conseil même le dimanche que j’avais retenu et cela a crée une coïncidence que des gens ont vite fait d’interpréter cet état de fait pour faire penser que j’étais dans une dynamique de m’ériger contre lui. Je pense que cela ne peut pas avoir lieu, puisque je siège dans cette ville comme conseiller municipal, maire d’une commune de plein exercice et je crois que nous sommes tenus de nous entendre sur l’essentiel et qu’il ne saurait entre Talla et moi de dispute ou de différent. Aujourd’hui, la chance de Reewmi est de contrôler toutes les quatre communes et qu’il n’y a pas de possibilité de positionnement ou de bataille.
Pense que les populations nous ont élu pour travailler et non pour nous crêper les chignons. Nous appartenons à une même formation politique dont le leader est le président Idrissa Seck. Aujourd’hui, si je suis maire, je le dois à son aura, son leadership, de même que Talla. Nous sommes tenus, nous les quatre maires à tranquilliser les thiessois par rapport à leurs préoccupations pour qu’elles soient transformées en éléments de satisfaction…

Saliou Ndaw

A PROPOS DE Yacine

Voir aussi

Accident : 5 morts et 9 blessés à Khombole

Partagez sur Whatshapp Un bus horaire (Dl 2936 D) en provenance de Dakar a violemment …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…